Saône et Loire

Claudette Brunet-Lechenault, conseillère départementale du canton de Chagny interpelle le Préfet de Saône et Loire sur la pyrale du buis

N'allez pas croire que la pyrale a disparu... et c'est le bien sens de l'intervention de la conseillère départementale qui a interpellé publiquement le Préfet de Saône et Loire sur ce sujet qui a accaparé la Côte Chalonnaise tout au long de l'été.

C'est la conseillère départementale du canton de Chagny qui est montée au créneau ce vendredi face au représentant de l'Etat. "Quelques communciations ont été faites mais qui peut se charger de traiter les buis de nos chaumes ? Qulles mesures l'état entend prendre? Les habitants attendent une réaction déterminée" a lancé l'élue départementale qui a rappelé les épisodes vécus cet été, avec les risques encourus par les chaumes de la Côte Chalonnaise notamment.

En réponse, le Préfet de Saône et Loire, a mentionné "un motif de chagrin. J'adore le buis. C'est ce qui fait la beauté de nos jardins à la Française. Je n'ai pas dans le creux de ma main la solution miracle en dehors de la pratique du fameaux seau d'eau et de liquide vaisselle  qui n'est pas inutile". Le Préfet a espéré des "recherches plus savantes. Les prédateurs si ils n'existent pas il faudrait peut être les créer". Un message subliminal adressé à l'introduction de "trichotop buxus", cette fameuse guêpe microscopique mise au point dans la Drôme par une entreprise spécialisée ? En attendant il est à craindre que les propriétaires de buis soient obligés à une plus grande vigilance dès les premières chenilles de printemps.

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche