Saône et Loire

André Accary rend hommage à André Quincy et Robert Petit

Je souhaite commencer cette assemblée par un hommage à deux hommes qui ont beaucoup compté dans notre département : André Quincy, l’ami de beaucoup d’entre nous, maire de Blanzy et conseiller général honoraire, qui nous a quittés dans la nuit du 14 au 15 février dernier. Il avait 81 ans. Et Robert Petit, maire de Sagy et conseiller général honoraire, décédé quelques jours plus tard à l’âge de 95 ans.
JEUDI 15 MARS 2018
ASSEMBLÉE
DÉPARTEMENTALE
© JSL
© Montceau-news
«
Figure emblématique de la Bresse louhannaise, Robert Petit a débuté comme conseiller munici- pal à Sagy à 42 ans, commune de laquelle il est devenu maire six ans après. Élu conseiller géné- ral du canton de Baurepaire-en-Bresse en 1973, l’édile a accompli de nombreuses réalisations, tant au niveau de sa commune que de son canton, pour l’intérêt et le bien-être des habitants. Deux mandats qu’il a laissés début 90 pour des raisons de santé. Passionné et investi dans l’histoire de la nation, et de sa commune en particulier, de par son passé de Résistant, ce titulaire de nom- breuses distinctions (Ordre national du mérite, Légion d’honneur, Mérite agricole, Palmes acadé- miques, Croix du combattant) a écrit plusieurs ouvrages et fait de nombreuses fois le sujet d’ar- ticles de presse.

Robert Petit était un homme impliqué, convain- cu, selon les propos rapportés puisque je ne l’ai pas connu personnellement. Son investissement au service des autres méritait d’être souligné une dernière fois ici.

Je voudrais à présent rendre hommage à notre ami André Quincy, en partageant tout d’abord avec vous les premières lignes de sa très belle lettre qu’il m’a envoyée dix jours avant sa dispa- rition. Un courrier qui reflète parfaitement bien qui était cette grande figure politique du bassin minier, et plus largement de la Saône-et-Loire.

« Mon cher André,
Après plusieurs mois et ta décision de maintenir le corps de sapeurs-pompiers volontaires de Blanzy contre l’avis de la direction du SDIS, une décision cou- rageuse dont je voudrais encore une fois te remercier au nom des habitants et des sapeurs-pompiers de la commune de Blanzy.
Tout cela ne m’empêche pas de suivre avec intérêt les stratégies et dispositifs que tu mets en place pour le département, et que je partage pour l’essentiel, pour assurer l’avenir de la Saône-et-Loire, que ce soit dans le domaine du numérique/haut débit ou dans la lutte efficace contre les déserts médicaux.»

La brutalité de son décès ne m’a malheureuse- ment pas laissé le temps de lui répondre mais j’ai sincèrement beaucoup apprécié la teneur de ses propos.
Lors de ses funérailles à l’église de Blanzy, nous étions nombreux à entourer ses proches et tout particulièrement Gaby, son épouse, pour qui j’ai une pensée sincère... Des élus de tous bords politiques, des associations, de simples citoyens venus de tout le département et des contrées voisines et même de Pologne et d’Allemagne d’après ce que la presse a relaté. Signe que Blanzy n’était pas seule à lui recon- naître beaucoup...

Dévoué, dèle, convaincu donc passionné, bien- veillant, disponible, engagé, les quali catifs, sin- cères je n’ai aucun doute là-dessus, ont été mul- tiples à l’égard de celui qui a été, en son temps, le plus jeune maire de notre département, et sans doute le plus jeune conseiller général de l’époque, fonction qu’il a menée en parallèle de 1968 à 2011 pour le canton de Montcenis, et qu’il a cumulé avec un nombre considérable de mis- sions, à la Communauté urbaine, à l’OPAC, et principalement dans le domaine des solidarités : le handicap avec le syndicat intercommunal du Verno ; le logement avec l’Union sociale pour l’ha- bitat de Bourgogne ; le souvenir avec l’association des anciens combattants et victimes de guerre et l’association Mémoire et Fraternité ; le partage avec le comité de jumelage mais aussi le SDIS dont il a été vice-président pendant quatre ans.

Un demi-siècle de mandat qui a valu à cet institu- teur puis directeur de l’école primaire de Blanzy, de recevoir la médaille de la Légion d’honneur, à 77 ans.

Cinquante ans d’investissement et de dévoue- ment au service des autres, cinquante ans d’une délité et d’une sincérité sans faille, cin- quante ans qui ont marqué l’histoire de Blanzy, du bassin minier et de la Saône-et-Loire toute entière.

En mémoire à André Quincy et Robert Petit, qui ont largement compté dans la vie de beaucoup de Saône-et-Loiriens, je demande que nous respec- tions maintenant une minute de silence, peu de choses nalement au regard de leurs vies denses, mais qui, je le souhaite, témoigne de notre recon- naissance et de notre respect à tous. »

André Accary

Président du Département de Saône-et-loire

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche