Saône et Loire

GILETS JAUNES - Le préfet de Saône-et-Loire appelle une nouvelle fois à la prudence

Ce samedi 17 novembre, plusieurs dizaines de petites manifestations non déclarées (de quelques à 300 personnes) ont pu avoir lieu en Saône-et-Loire, mais pas nécessairement au même moment, sur différents axes routiers du département.

Les barrages filtrants peuvent encore donner lieu à d’importants ralentissements notamment à :

- Chalon-sur-Saône et dans les communes voisines (A6, RCEA, N73, rond point d’accès à l’autoroute Chalon Nord)

- Mâcon et dans les communes voisines (RCEA, D906 et les deux entrées autoroute A6)

- Montceau-les-Mines / Le Creusot : rond de point de Jeanne Rose et Le Magny sur la RCEA 

- Entre Digoin et Paray-le-Monial

Le préfet de Saône-et-Loire a donné des consignes aux services de police et de gendarmerie afin notamment de mettre en demeure les premiers véhicules de ces blocages, et de dresser un procès verbal pour transmission aux Procureurs de la République si ces mises en demeure n’étaient pas suivi d’effet.

Plusieurs de ces opérations de filtrage ont dérapé en très forts ralentissements, parfois mal compris par les automobilistes.

Une personne a dû être interpellée à Mâcon par les services de police et conduite au commissariat afin de vérifier son identité pour avoir masqué délibérément sa plaque d’immatriculation, et refusé d’abord de décliner son identité.

Aujourd’hui, en France, plusieurs accidents directement liés aux manifestations non déclarées se sont produits malheureusement, dont un mortel en Savoie. Un de ces accidents a eu lieu en Bourgogne-Franche-Comté.

A noter par ailleurs que, ce matin, à Montceau-les-Mines, à hauteur de Magny, des parents ont emmené un enfant en bas âge en poussette sur la chaussée, en pleine voie de la RCEA bloquée par les manifestants. Une telle mise en danger est absolument inacceptable.

Jérôme Gutton, préfet de Saône-et-Loire, appelle à la plus grande prudence et rappelle que le droit à manifester doit être concilié avec le respect scrupuleux de l’ordre public et de la sécurité, et ne jamais conduire à faire pression sur les automobilistes.

Il remercie d’ores et déjà chaleureusement les forces de l’ordre (militaires de la gendarmerie et fonctionnaires de la police nationale) pour leur grand sang froid et leur vigilance maintenue.

Même lors d’une manifestation, les règles essentielles de sécurité routière doivent être respectées dans l’intérêt et par souci de protection des usagers de la route, des personnels chargés de l’entretien des réseaux et des manifestants eux-mêmes.

La liberté de manifester ne doit en aucun cas conduire à mettre sa vie et celles des autres en danger.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche