Saône et Loire

Grand débat et élection européenne au menu des voeux LREM Saône et Loire

C'est la commune de Saint Désert qui accueillait ce samedi les voeux du Nouvel An des sympathisants et militants LREM autour d'un peu moins de 200 participants.

Le mot d'accueil est revenu tout naturellement à Daniel Christel, maire de Saint Désert mais aussi Président de l'UDI 71, dont les sympathies pour En Marche ne sont plus un mystère. Présents dans la salle, une vingtaine d'élus (Vincent Chauvet, Philippe Decroocq...) dont quatre parlementaires... Raphaël Gauvain, Rémy Rebeyrotte, Benjamin Dirx et bien sûr Stanislas Guérini, Délégué Général LREM en remplacement de Christophe Castaner depuis sa nomination au Ministère de l'Intérieur. 

"+ 100 nouveaux adhérents en 2018" selon Philippe Exertier, référent départemental

Afin d'appuyer les signes d'une vitalité de la démarche LREM, Philippe Exertier a souhaité distribuer quelques informations sur la vie du parti en Saône et Loire, précisant "nous avons eu 17 nouveaux adhérents pour le seul mois décembre, portant à 100 nouveaux sur l'année 2018". Un moyen pour les Marcheurs d'affirmer que la dynamique est bien de leur côté. 

Stanislas Guérini en porteur de "bonne parole"

Le délégué national LREM a mouillé la chemise, à l'intérieur de la salle comme à l'extérieur (lire article d'info-chalon.com) appuyant la traditionnelle rhétorique En Marche selon laquelle finalement "ça fait quarante ans que rien n'a été fait". "Crise du quotidien, se battre aux côtés de ceux qui ont l'impression de faire beaucoup d'efforts, le sens du débtat pour aller plus loin...", Stanislas Guérini a prêché sans nul doutes des convaincus ce samedi matin alors qu'à l'extérieur, quasi autant de personnes ne l'entendaient pas de la même manière. 

"Une nouvelle page à écrire ensemble"

Alors que le 26 mai prochain, l'élection présidentielle se jouera en un seul tour, Stanislas Guérini a rappelé l'enjeu de l'élection alors "que le FN a remporté la dernière européenne avec 60 % d'abstention". Conscient du peu d'engouement suscité par l'élection européenne, Stanislas Guérini entend multiplier les appels à la participation alors même que les premiers sondages ne placent pas forcément le parti présidentiel à la meilleure cote. 

"La République en Marche doit faire entendre sa voix, on doit être des participants, des contributeurs au Grand débat" a martelé Guérini, appelant militants et sympathisants à s'investir partout où il le peut. Le délégué général a fait le voeu "d'une année qui fasse avancer le pays" alors même que rarement dans l'Histoire de la 5e République, le clivage dans la population est aussi profond. 

"La pire des trahisons serait d'abandonner la transformation"

Le Délégué Général a toutefois prévenu à l'égard de celles et ceux qui au sein du mouvement, voudraient apaiser les choses et marquer une pause. "La pire des trahisons serait d'abandonner la transformation". Un message clair et net adressé à toutes et tous dans un contexte social très compliqué. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche