Saône et Loire

Le théâtre comme outil de prévention à la radicalisation

Dans le cadre du plan national annoncé le 23 février 2018 par le Premier Ministre, le secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SG-CIPDR) contribue, grâce au Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD), à de nombreuses actions menées par des associations, collectivités territoriales, services de l’État… 

 

C’est le cas de la tournée de la Compagnie RéactifThéâtre et des cent représentations mises en scène au cours de l’année scolaire 2018-2019, sur l’ensemble du territoire national. En Saône-et-Loire, les villes de Chalon-sur-Saône et Montceau-les-Mines et la Maison des adolescents à Mâcon ont participé au co-financement de cette action. Au total, six représentations ont été jouées les 13, 14 et 15 février à Mâcon, Chalon-sur-Saône et Montceau-les-Mines.

 

Près de 400 personnes, dont 300 jeunes, ont assisté à ce spectacle, provenant d’établissements scolaires (collèges et lycées de Mâcon, Charnay-lès-Mâcon, Chalon-sur-Saône et Montceau-les-Mines), de Missions locales (dispositif Garantie Jeunes et Trait d’Union), de la Maison des adolescents de Mâcon, de l’Institut départemental de l’enfance et de la famille de Châtenoy-le-Royal, du Centre communal d’action sociale de Mâcon (Projet réussite éducative), de la protection judiciaire de l’enfance et de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire.

Ces six spectacles qui visent à mettre en évidence les processus de radicalisation violente et l’endoctrinement ont été accueillis avec enthousiasme aussi bien par les jeunes que les adultes présents. La qualité des interventions des jeunes rejouant sur scène des passages de la pièce a été  relevée par les acteurs. Chaque représentation a enfin été suivie par un moment de convivialité réunissant les spectateurs et les acteurs.

Au vu de ce succès, la préfecture réfléchit à renouveler cette action dans les prochains mois auprès d’un public qui pourrait inclure cette fois-ci les parents, dont le rôle reste essentiel dans l’accompagnement des jeunes confrontés à ce phénomène.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche