Saône et Loire

Les autorisations de destruction du renard roux par les lieutenants de louveterie suspendues par décision du tribunal administratif

L'association Ornithologique et mammalogie de Saône et Loire réagit.

L’application de l’arrêté préfectoral du 21 mai 2019 autorisant les lieutenants de louveterie à effectuer des actions de destruction du Renard roux a été suspendue par le juge des référés du Tribunal administratif de Dijon (ordonnance du 9 juillet), à la requête de l’Association ornithologique et mammalogique de Saône-et-Loire (AOMSL).

 

Le Renard roux est pourchassé toute l’année et par tous moyens (tir, piégeage, déterrage, battue). Il subit chaque année une hécatombe : dans le seul département de Saône-et-Loire, des milliers de Renards sont détruits sans raisons sérieuses. L’arrêté dont l’application est suspendue avait pour objet d’autoriser des destructions supplémentaires.

 

Le Renard n’est pas un animal nuisible. Il est un élément essentiel de la biodiversité. Sa prédation sur les campagnols en fait un auxiliaire précieux des agriculteurs. Comme de nombreuses autres associations de protection de la nature, l’AOMSL milite pour la réhabilitation de cette espèce, qui appartient à notre patrimoine naturel et culturel.

 

 

Association ornithologique et mammalogique de Saône-et-Loire

 

Chalon-sur-Saône, le 15 juillet 2019

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche