Société

Électricité, gaz : ce qui change au 1er août

ÉLECTRICITÉ en hausse - Les tarifs réglementés de l'électricité, appliqués par EDF à 27 millions de foyers, augmenteront de 1,7% ce mardi 1er août dans le cadre de leur révision annuelle. La hausse de 1,7% concerne les tarifs bleus, résidentiels et professionnels. Elle est limitée à 0,6% pour les tarifs jaunes (Corse) et les tarifs bleus +. Les tarifs verts baisseront pour leur part de 0,4%. Cette hausse est conforme à la proposition de la Commission de régulation de l'énergie» (CRE). Elle a été confirmée par le ministère de la Transition écologique et solidaire et publiée au Journal officiel vendredi dernier. Ces tarifs sont calculés en additionnant les coûts de l'énergie (prix sur le marché de gros et prix du nucléaire historique), le coût d'acheminement de l'électricité (réseaux de transport et de distribution) et le coût de commercialisation.

Gaz en baisse  - L'application de tarifs réglementés du gaz naturel appliqués par Engie, anciennement GDF Suez, est «contraire au droit de l'Union européenne», selon le Conseil d'État mi-juillet. Mais leur abolition n'est pas pour demain... En attendant, ils vont diminuer ce mardi 1er août en moyenne de 0,8%, conformément à la décision de la CRE, qui en fixe l'évolution chaque mois, publiée au Journal officiel. Dans le détail, les tarifs reculeront de 0,8% pour les quelque 3 millions de foyers qui se chauffent au gaz, de 0,3 % pour ceux qui utilisent le gaz uniquement pour la cuisson, de 0,5 % pour ceux qui l'utilisent pour la cuisson et l'eau chaude, de 0,8% pour ceux qui se chauffent au gaz et de 1% pour les utilisateurs d'une petite chaufferie. Cette baisse «répercute l'évolution du coût d'approvisionnement d'Engie» depuis juillet, note la CRE. Les tarifs réglementés ont baissé de 20,5% depuis le 1er janvier 2014, reflétant le recul des cours.

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche