Société

Avec le Black Friday je me sens un peu plus Américain...

Figurez-vous que j’ai dû attendre d’avoir plus de 65 ans pour savoir enfin ce que c’était que le Black Friday. Et cette immense chance je la dois aux responsables de certaines grandes enseignes.

. Depuis plusieurs jours je découvre, non sans un certain bonheur, l’existence de la Semaine du Black Friday, d’une soirée Black Friday, d’offres Black Friday, ou encore de toute sorte d’opérations Black Friday... Auxquelles, bien sûr, je suis cordialement invité à participer.

Auparavant je n’y faisais guère attention mais depuis plusieurs jours je réfléchis à ce que peut bien être le Black Friday. Et il me semblait l’avoir trouvé. Avec ce qui me reste de mon anglais de lycée, le Black Friday était un Vendredi noir, un jour ressemblant au Jeudi noir, tel qu’on l’a vécu le 24 octobre 1929, lors du krach de Wall Street, début de la fameuse crise boursière qui allait ruiner l’économie des grandes puissances de l’Entre-deux-guerres. Et bien non, j’avais tout faux...

Le Black Friday n’est pas synonyme d’événement tragique, bien au contraire. Depuis un demi-siècle il désigne aux USA le lendemain de la fête de Thanksgiving, le quatrième jeudi de novembre, un grand jour de soldes pour lancer la saison des achats de Noël. Mais alors, pourquoi ce terme de « Vendredi noir ». On relate qu'à une époque où la comptabilité était tenue à la main, les comptes étaient écrits en rouge, car déficitaires, toute l’année jusqu’à ce fameux vendredi, où la multitude des achats faisait passer les comptes en positif, ce qui permettait de les écrire à l'encre noire.

Ce 24 novembre 2017 sera donc un « Black Friday ». Que cela nous fasse plaisir ou non... Un quart de siècle après Halloween, nos amis Américains ont lancé avec, semble-t-il, un certain succès une nouvelle attaque contre nos traditions bien françaises. Blackboulé le beaujol’pif du troisième jeudi du mois de novembre, dont le déblocage fut longtemps signe de grands rendez-vous commerciaux. Il faudra s’y faire ! Le Black Friday a fait son entrée dans le calendrier français. Au point de ne plus pouvoir l’ignorer. Moi qui, il y a encore quelques jours ne savait pas ce que c’était que le Black Friday, je me rends compte que je suis passé tout à côté d’un grand manque dans ma vie de tous les jours. Merci mesdames et messieurs les responsables des grandes enseignes de pouvoir me le faire vivre.

Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche