Société

Haricots verts et plante toxique et comment on en vient à pointer du doigt la réduction des herbicides

Il est parfois interessant de lire entre les lignes un certain nombre d'articles de presse. Et la couverture de l'épisode de la pollution de lots d'haricots verts est assez révélateur.

Prenez le temps de lire tranquillement, d'effectuer une petite revue de presse sur l'épisode des lots d'haricots verts, contenant des graines de Datura, plante dont les fleurs sont bien connues mais dont les graines contiennent un alcoloïde dont les conséquences médicales sur l'homme sont bien connues. Reste les déclarations faites ici et là par les distributeurs qui ont de quoi étonner. "Le recours à une agriculture de plus en plus raisonnée, avec un minimum de pesticides, explique le risque potentiel de retrouver un datura dans un lot de haricots verts", avançait le groupe E. Leclerc à l'AFP. Finalement, quel est le message véhiculé ? Avec l'agriculture raisonné, vous risquez d'être empoisonné ! Un message martelé sur de nombreux sites d'informations et relayé sans trop de difficultés. Pire, dans un certain nombre d'articles, on se permet de donner la parole au chimiste Suisse Syngenta, passé sous pavillon Chinois depuis peu, pour expliquer que la lutte contre le datura passe par la chimie. Et si finalement, le problème de fond était l'agriculture productiviste et mécanisée à outrance ? 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche