Sport

Grand Prix de Chalon 2018
 - Du golf de haut niveau durant trois jours sur le parcours de la Roseraie

Dans cinq semaines le Golf de la Roseraie va accueillir durant trois jours le grand événement golfique de la saison 2018 dans la cité de Niépce.

A savoir le Grand Prix de Chalon, doté depuis l’an passé du trophée Christophe-Alibaux, rappelant le souvenir d’un ancien membre de l’AS Golf, grand serviteur du golf, trop tôt disparu il y a quelques années.


Du 15 au 17 juin


L’appellation n’est pas trop forte. C’est à une petite « Rider Cup » que les spectateurs, attendus nombreux les 15, 16 et 17 juin prochain tout au long du parcours, auront l’occasion d’assister. Pour la première fois en effet le Grand Prix de Chalon va se dérouler sur trois tours et pour la première fois également la compétition chalonnaise va compter pour le World Amateur Golf Ranking. Lequel classe les meilleurs golfeurs amateurs au monde sur la base de leur performance moyenne sur les 104 dernières semaines. « Nous montons en puissance. Nous changeons de catégorie » se réjouit Philippe Dorier, président de l’AS Golf.
Autre changement : la date. Depuis plusieurs années le Grand Prix de Chalon se disputait courant septembre. « Nous avons décidé de revenir en juin. Le terrain et la météo sont meilleurs » fait remarquer Antoine Drappier, directeur du Golf de la Roseraie et cheville ouvrière du tournoi. Avant d’ajouter « Nous avons pris soin de choisir la date. Le week-end des 15, 16 et 17 juin il n’y a pas de concurrence dans un large périmètre. Le plus près est l’Open des Volcans, dans le Puy de Dôme ».


Du beau monde...


Il devrait donc y avoir du monde sur le parcours de la Roseraie. Du monde et du beau monde. Le Grand Prix de Chalon devrait en effet attirer des joueurs négatifs, c’est-à-dire des joueurs ayant un index inférieur à 0. On ne sait pas encore si le Provençal Camille Bordone, victorieux l’année dernière, viendra défendre son titre et si le Chalonnais Thomas Dorier, qui avait terminé deuxième à trois coups, sera là. En tout cas ce que l’on sait c’est qu’il faudra jouer les trois tours sous le par, qui est à Chalon de 71, pour espérer inscrire son nom au palmarès. Le tournoi sera ouvert aux joueurs ayant un index inférieur ou égal à 15,4 et aux joueuses ayant un index inférieur ou égal à 18,4.


« Ce serait bien si nous avions au moins quatre-vingts joueurs en lice » déclare Antoine Drappier. Afin d’atteindre cet objectif le directeur du Golf de la Roseraie ne ménage pas ses efforts. Par exemple en invitant les participants aux championnats de ligue par équipes puis au championnat de France par équipes 4e division messieurs, qui ont eu lieu récemment à Chalon, à revenir dans la cité de Niépce à la mi-juin. Ou en contactant les trente et un golfs de Bourgogne Franche-Comté pour qu’ils envoient leurs meilleurs joueurs. Ou encore en annonçant le tournoi dans les médias spécialisés et en faisant du phoning auprès des golfs des ligues voisines.
Quoiqu’il en soit, de nombreux bénévoles du club seront une nouvelle fois mobilisés aux différents postes de l’organisation (starter, recording, retombée de balles, accueil des joueurs...) pour faire de cette édition une grande réussite. Et de leur côté, depuis plusieurs semaines, Dominique Marlot, le greenkeeper, et toute son équipe de jardiniers travaillent pour que le terrain, qui a beaucoup souffert en janvier dernier en raison d’une crue de la Saône, soit au top le jour J.
Alors, notez bien sur votre agenda, électronique ou pas, le Grand Prix de Chalon 2018. C’est du golf de haut niveau, voire de très haut niveau, qui sera joué tout au long du week-end du 15 au 17 juin sur le « 18 trous » de la Roseraie.

Gabriel-Henri THEULOT

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche