Sud de l'agglomération

Dimanche prochain à Varennes-Le-Grand Monseigneur Benoît Rivière ordonnera diacre David Bonnetain

Dimanche prochain 3 septembre à 10h30 en l’église Saint Germain de Varennes-Le-Grand, Monseigneur Benoît Rivière, évêque d’Autun, ordonnera diacre en vue du sacerdoce David Bonnetain. Toutes les personnes qui le souhaitent sont invitées à la messe, préparée activement par la paroisse du Bon Samaritain, autour de son curé, le père Jean-Robert Courtot avec ses équipes paroissiales, ou à s’associer par la prière à ce bel événement diocésain.


David Bonnetain retrace son parcours. « Cela représente la fin de six années de formation, et la concrétisation d’un appel reçu il y a 7 ans. Issu d’une famille de tradition chrétienne, j’ai été converti à l’âge de 25 ans. Ayant repris contact avec la foi et guidé par le Père Binon au départ, j’ai fréquenté la paroisse de La Clayette, où officiaient les Pères Jean-Patrick Le Chaix, Xavier Blin et Jérôme Lambert, tout en continuant mon travail dans le notariat.


Sur l’initiative du Père Jean-Patrick, j’ai reçu le sacrement de la confirmation des mains de Monseigneur Rivière en 2010. Puis l’année suivante, voyant l’implication et le comportement édifiant des prêtres de ma paroisse, j’ai décidé de rentrer en propédeutique (un an de réflexion et de prière pour discerner l’appel à rentrer au séminaire) à la Maison Saint Augustin de Paris.


Au terme de cette année, j’ai rencontré Monseigneur Rivière qui m’a accepté comme séminariste pour le diocèse d’Autun et envoyé en premier cycle (deux ans de philosophie) à Bruxelles, à l’Institut d’Etudes Théologiques. Mon insertion pastorale durant deux ans fut de travailler une matinée dans la semaine avec des enfants de l’Arche de Bruxelles.


La fin du premier cycle de philosophie arrivant, Monseigneur m’envoya à Rome terminer ma formation théologique en suivant les cours à l’Université Pontificale de la Sainte Croix. Trois ans de formation intellectuelle, mais également découverte de l’église de Rome, son patrimoine, ses acteurs au sein de la Curie, ses Saints qui peuplent chaque rue de la capitale italienne.
J’y ai tissé des amitiés durables avec des séminaristes du monde entier, échanges riches sur les différentes situations ecclésiales dans le monde. A la fin de ces trois ans, bachelier en théologie, je rentre en France où j’accomplirai mon ministère de diacre pendant une petite année, à la fois en paroisse et en études à Paris où Monseigneur Rivière m’envoie pour deux ans afin de préparer une licence canonique en liturgie au sein de l’Institut Catholique ».

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche