Chalon sur Saône

Une délégation de métallos du Chalonnais vendredi à une manifestation devant l'UIMM de Dijon

Vendredi, une délégation d'une cinquantaine de métallurgistes opposés à la réforme des retraites participaient à un rassemblement et une manifestation devant l'UIMM de Dijon. Plus de détails avec Info Chalon.

Vendredi 7 février, dans le cadre d'une mobiiisation nationale, plus de 200 métallos se sont rassemblés, à 11 heures, devant le siège de l'Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) de Bourgogne Franche-Comté, à Dijon, pour exiger une convention collective de haut niveau.


En négociation depuis plus de 3 ans avec l'UIMM, la CGT Métallurgie qui défend la convention collective nationale des salariés de la métallurgie propose des solutions alternatives visant à améliorer les conditions de vie et de travail des salariés de la métallurgie.


Les métallos s'inquiètent des réduction de leurs droits, acquis sociaux et des garanties obtenues jusque là, parlant d'une régression de «60 ans en arrière voire davantage».


Ainsi, d'après la CGT Métallurgie, l'UIMM veut, entre autres, passer le quota d'heures supplémentaires de 220 heures à 450 heures par an et pour les cadres porter les forfaits jours de 220 à 235 jours par an, ne veut plus reconnaître les qualifications des salariés, mais classer le poste de travail occupé pour mieux baisser les salaires, aux rémunérations par le biais de la suppression des différentes primes, telles que l'ancienneté, équipes, panier ou s'attaquer aux congés familiaux.


«Tout un arsenal de mesures qui ont pour objectifs : La diminution de ce que l'UIMM appelle le coût du travail et la compétitivité des entreprises qui sont en fait la recherche maximum du profit à court terme au bénéfice de quelques privilégiés».


Initialement prévue le 7 décembre mais reportée en raison de la mobilisation du 5décembre, la manifestation comptait dans ses rangs une importante délégation de Saône-et-Loire dont une 50aine originaire du Chalonnais.


«(...) Nous devons mesurer ce que nous sommes en train de réaliser ensemble. Il faut remonter, loin, très loin en arrière pour trouver trace d'un rassemblement avec autant de métallos devant l'UIMM. Mais au-delà de ce rassemblement, ce sont des milliers de métallurgistes qui sont en grève à travers toute la région. Ce sont également des dizaines de milliers de tracts d'information qui ont été diffusés dans la semaine pour informer les salariés de la branche des enjeux de la négociation en cours. D'ailleurs sans la CGT, comment les salariés seraient-ils informés? Quelle autre organisation fait ce travail?», déclarait un des porte-parolesdu syndicat.


Avant de rajouter :


«Je voudrais aussi vous dire que des initiatives de luttes de ce type ont lieu aujourrd'hui dans toutes nos régions. Cette négociation sur notre champ conventionnel a démarré il y a plus de 3 ans, tous les 15 jours a lieu une séance de négociation, elle est historique car toutes les garanties collectives, tous les droits sociaux qui organisent la vie au travaille des 1;4 millions de métallurgistes sont renégociés. Ce sont bien tous les salariés de la branche qui sont donc concernés, quelle que soit leur catégorie, de l'ouvrier au cadre».


Lors de cette manifestation, une délégation CGT a été reçue par les responsables de l'IUMM de Bourgogne Franche-Comté.


«Ce projet patronal de démolition de nos conventions collectives, et plus largement de notre modèle social en France, s'inscrit dans la continuité de la loi El Khomri et des ordonnances Macron (...) L'IUMM, ancêtre des maîtres des forges, n'a qu'un seu objectif : réduire les droits et les garanties de salariés!», poursuit un autre délégué syndical.


Effectivement, opposés au projet de loi contre la réforme des retraites, des milliers de métallos sont actuellement en grève à travers la région Bourgogne Franche-Comté.


La prochaine manifestation nationale aura lieu le 2 juin, à Paris.


(Photos gracieusement fournies par des militants CGT Métallurgie)

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche