Chalon sur Saône

CORONAVIRUS - Après quasi une semaine de confinement, livrez vos témoignages à info-chalon.com !

La parole est libre ! Livrez votre sentiment, comment s'organise votre quotidien, célibataire, avec enfants ? Vous travaillez... ? A vous la parole.

Il suffit de nous adresser votre sentiment, votre quotidien... et on se fera un plaisir de le publier ! Mentionnez juste votre prénom et votre commune ou quartier de résidence ! Adressez votre mail à [email protected] ! Si vous voulez vous pouvez même illustrer votre propos  d'une photo. Info-chalon.com entend maintenir ce lien entre nous et nombre de fidèles lecteurs n'ont pas les réseaux sociaux pour se maintenir informés alors pensez à eux ! On se dit à très vite ! Les messages seront publiés tels que, sans retouches alors merci de se respecter les uns et les autres ! 

L.G

 

Aurélie,


Habitant en plein centre ville,je suis simplement dépitée et en colère quand je vois des badauds se promener encore avec leurs enfants pour « profiter « du soleil alors que nous,personnels soignant,sommes au contact direct de potentiels malades du COVID.
Je suggère à ces personnes de venir prendre notre blouse blanche si ils ont envie de prendre l air ... l envie leur passera très vite !

 

Marie-line      plateau saint jean

Je vis seule avec mon fils majeur qui est obligé de retourner travailler en usine (acier) non essentielle  la communauté.

50 salarié(es) pour 1 vestiaire et 1 refectoire  aucun equipement de protection (chacun doit prendre une bouteille d’eau pour se laver les mains) cela me semble plus que douteux !

Je ne peux pas voir mes enfants et petits enfants , je le comprends parfaitement et trouve cela meme tres raisonnable. Mais à coté de ca, lui peut côtoyer ses collègues ! je ne comprends pas tout : que l’on m’explique !! l’argent est le moteur de notre monde bien avant la santé et la vie. Je tiens à remercier les habitants de ma cité pour le respect des consignes ainsi que toutes les personnes , quelque soit leur corps de métiers qui oeuvrent pour nous en ces temps difficiles. MERCI

Edwige 
 
Beaucoup des personnes ne doivent pas savoir ce que veut dire " Rester chez vous ". Combien de fois, tous les jours, je vois des enfants en vélo, trottinette etc.... Les parents ne peuvent pas faire comprendre à leurs enfants que ce Covid-19 est grave !! Je suis une jeune maman d'une petite fille de 1 an, j'ai pour habitude d'aller voir mes parents et mes petites sœurs trois fois par semaines ou bien aller me promener avec ma petite fille. Mais bon étant donner que nous sommes confinés à la maison, nous trouvons d'autres occupations ! Meme si ce n'est pas facile. 
Je tiens aussi à offrir tout mon soutien à tous les personnes soignants ainsi que médecins et autres personnes dans le médicale. Courage a vous et en restant confinés à la maison, j'espère que ce Covid-19 ne sera qu'un mauvais souvenir.
#Restons chez nous !! 
 
Steven, île St Laurent, chalon sur Saône 
 
Nos journée de confinement se passent plus tôt bien nous sommes 3 moi mon compagnon et un ami nos journées passent tellement vite car nous jouons soit au téléphone, jeux de société, jeux vidéo nous regardons les infos sur bfm TV et sinon des série sur Netflix et nous discutons je fais une chose que je ne faisais pas auparavant je me suis mis à lire et c'est très reposant et nous écoutons de la musique improvise des karaoké on rigole. Mais aussi à 20h nous mettons à la fenêtre pour applaudir tous les centres hospitaliers et aides soignants, médecins, infirmier(e). Et nous avons une grande pensée pour toutes ces personnes atteintes par ce virus qui soit hospitalisées ou décédées. Ma dernière phrase sera pour les lecteurs de info chalon merci et RESTEZ CHEZ VOUS ! 

Marlène de St Jean de Vaux

Nous en sommes au 6ème jour, que dire de plus que nous devons effectivement pour le bien de tous respecter les mesures mises en place, Nous avons la chance d'avoir une maison avec un jardin contrairement à d'autres. Mon mari part tout les matins travailler, pour que vous puissiez acheter ce dont vous avez besoin pour vous nourrir, il est exposé à ce virus sans protection tout comme ses collègues de travail, alors certes nous essayons d'être calmes, serein mais cela est difficile. Le virus nous touche directement en ayant contaminé certains de nos proches, il est devenu quotidien chez nous. Je suis cloîtrée chez moi sans aucun moyen d'action pour subvenir aux besoins de ma famille, et oui indépendante, pour le moment je ne rentre dans aucune case prévue pour l'indemnisation, malgré la peur de la perte de chiffre d'affaire et l'absence de revenus certaine sur les mois à venir je dois rester calme. Je reste donc à la maison avec les enfants, et cela permet de prendre le temps de vivre différemment et de s'apercevoir de beaucoup de choses que nous loupons quotidiennement dans notre routine habituelle. Alors j'essaie malgré la peur pour mes proches, malgré la colère, malgré le péril qu'encours mon entreprise d'apprécier ces moments en cercle restreint avec mes enfants et mon mari, d'apprécier la valeur de la vie!!

Vanessa de Chalon sur Saône 

Pour ma part, pas de confinement dû à mon métier dans la grande distribution. Beaucoup de boulot avec 50% d'effectif en moins, des heures à gogo... la fatigue physique se fait sentir mais on tient le coup. Le pire c'est la fatigue mentale, le fait de jouer à la police avec les clients qui ne se rendent pas compte de notre exposition première. Ils ne respectent en aucun cas les gestes barrières mis en œuvre en surface de vente et sont désagréables quand on leur rappelle les procédures. Alors madame monsieur, merci de ne pas venir 3x par jour acheter une salade, puis revenir pour un pack de bière... merci de privilégier les achats nécessaires et de respecter le personnel en 1ère ligne face à ce virus ! Un simple respect et un simple merci nous ferait le plus grand bien ! Nous sommes là pour vous alors respectez nous ! 
Force à tous 

 Damien - Chalon sur Saône

En tant que soignant écouter la pédagogie  délétère et culpabilisatrice  de la colère de cette soignante publiée sur info-chalon et son manque de pragmatisme me révulse  .Les masques ont une utilité pour tous et protègent de la contamination et de la transmission .Il est possible pendant la période d incubation du virus d être porteur et transmettre le virus avant même de déclarer les symptômes ,de ce fait les masques ont un rôle barrières des plus efficaces ,et il devient urgent que l ensemble de la population au même titre que les soignants en soit équipé pour rendre  efficace au maximum le confinement et accélérer la décroissance de la transmission du virus, c est un détail qui a toute sont importance ..C est une recommandations de L OMS que la France n applique pas, et je ne suis pas d accord avec la pédagogie de certains soignants invitant le grand public à ne pas porter de masques ,c est de la pédagogie mensongère ayant pour but de laisser l'accès  ces masques pour les professionnels donc je reconnais que nous soignants devont rester en capacité de soigner en ce protègent ,par contre dire qu il est inutile pour le grand public c est juste un manque de pragmatisme et de realisme indécent ,le ministère de la santê et le gouvernement et s evertus avec une démagogie honteuse et suicidaire de rendre coupable le grand public en cas de port de masques  ,ce n' est pas un effet de mode c est la meilleur des stratégies le port de masque , quand une personne et porteuse et rentre dans sont foyer familial pendant le confinement il transmet systématiquement le virus à ces proches ,alors qu en testant l ensemble de la population comme la Corée du Sud ,en imposant les masques et un confinement strict comme en Chine il a été possible de reprendre le contrôle de la transmission du covid19 pour l instant on applique pas ce qui fonctionne ..Pour info le nombre de contaminés doubles tout les 3 jours donc dans 30 jours il y aura environs 5 millions de contaminés en France et entre 600000 et 1 million de morts dépassant largement le nombre de places disponibles en soins intensifs et réanimations car 20% de personnes infectées et présentant une détresse respiratoire aigu ou majeur  ne pourront pas être pris en charge correctement sous VNI ou intubation ..le nombre de places en France en rea et soins intensifs s élèves à 12367 places .Les capacités hospitalières seront dépassé dans 8 à 12 jours..Donc resté chez vous au maximun .. Pour voir décroître la transmission  du virus le confinement doit durer au minimum encore 7 à 8 semaines et pour éradiquer un virus par confinement tablé sur 4 à 6 mois..Pour ma part je pense que faute de moyen le gouvernement table sur l immunité collective qui apparaît quand 60 à 75 % de la population est atteinte...faute de traitement et de matériels de protections. Une pensée pour les personnes travaillant dans la grandes distributions, à mon sens tout comme les soignants votre activité est vital pour l intérêt collectif je milite et il est urgent aussi que vous puissiez vous protéger car le jours ou vous serez au tapis,et qu il y aura un manque de personnel pour distribuer les denrées alimentaires la ça va  être le KO. Il n' y a pas plus pathogènes qu un supermarché tout est manuporté..courage à vous aussi.

Val de Saint Jean de Vaux
 
Le village est calme... chacun à ses occupations  ! On se voit plus . Restons chez-soi pour en sortir que plus vite.
Libérés de ce mal
Mais un peu de gaieté  ! 
Chaque soir depuis samedi 21 mars, 20h le village est à l'unisson. 
Une chanson  ou des applaudissements à nos fenêtres. 
Merci chers Vallijeannoises et Valijeannois.
 

Jérémie - Chalon sur Saône

Il y a point qui me choque dans la situation que nous vivons actuellement. Mercredi mon entreprise a fermé pour respecter le confinement, je travaille dans une tôlerie donc rien de vital.
Ce matin mon responsable m'appelle pour me demander de revenir lundi car les dossiers de demande de chômage partiel seront certainement refusés. Ca fait 16 ans que je cotise et dans une situation comme celle la je n'ai pas droit au chômage...
Je ne comprend pas, d'un côté nous devons rester cloîtrés chez nous, plus de courses plus de balades, plus de contacts avec la famille et les amis sous peine d'amande par contre pas question de rester à la maison pour le travail, il faut rapporter et la santé n'a plus d'importance face à l'économie nationale.
Nous sommes une 30 ene à utiliser le même vestiaire, les mêmes sanitaires... la vie des prolos n'a t'elle aucune valeur ?
On est pointé du doigt si on a le malheur de sortir de chez nous pour profiter du soleil 5 mins par contre pour aller s'enfermer 8h dans une usine et faire tourner l'économie pas de problème...
Si quelqu'un a une explication...
Et le prochain qui me dit de rester chez moi je lui envoi un RIB, il me verse mon salaire et je resterais volontier chez moi

Dom de Chalon sur Saône

Je vis seule mon fils est médecin urgentiste donc exposé au virus je suis atterrée par les personnes en couple en famille qui se plaignent d etre confinés mais comment être aussi égoïstes moi je lis j ecoute de la musique je pense à tous ces malades à leurs familles oui c est un mauvais moment mais le but de ce confinement est bien de nous protéger et de pouvoir revoir nos enfants nos amis...un peu de solidarité !!!! 
 
 
 

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche