Chalon sur Saône

«Les politiques peuvent-ils s'élever?»

Après le cri du cœur du conseiller de l'opposition Alain Rousselot-Pailley, la semaine dernière, c'est au tour de Laurent Delrieu. En effet, le président du collectif Changeons Chalon craint un manque d'avancée démocratique mis en œuvre avec le nouveau mandat du maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret. Plus de détails avec Info Chalon.

Après le cri du cœur d'Alain Rousselot-Pailley, conseiller municipal d'opposition et chef de file de la liste Ensemble Chalon aux dernières élections municipales, la semaine dernière (cf. l'article d'Info Chalon du vendredi 19 juin 2020), c'est au tour de Changeons Chalon, en la personne de Laurent Delrieu, son fondateur, de pousser le sien. Les membres de ce collectif se disent «ulcérés sur le fait qu'aucune avancée démocratique ne sera mise en œuvre dans les années à venir à Chalon» avec la réélection de Gilles Platret à la tête de la ville.


D'après eux, le maire reproduira «les modes de fonctionnement traditionnels mais également de l'opposition».


Voici le communiqué de Changeons Chalon :


«Après une campagne où la question démocratique était au centre du débat, quoi de neuf sous le soleil Chalonnais ? Les premières joutes des conseils municipaux :


■ Le maire qui refuse à l’opposition de choisir ses représentants en refusant la candidature de M. Decarli au Comité des fêtes !!!!
■ L’opposition qui demande, ce qu’elle n’a pas fait lorsqu’elle gérait la ville, une indemnisation des conseillers municipaux d’opposition (à la vue du travail à effectuer !!!)


Changeons chalon avait fait de la démocratie participative un de ses thèmes de prédilection ! C’est donc avec une forme de désarroi que nous avons suivi les deux premiers conseils municipaux.


Vu le fonctionnement passé, la démocratie participative incluant les citoyens relève de la science-fiction dans notre ville et il y aurait donc quelques minimas à mettre en œuvre :


■ Transmettre l’information à l’opposition dans des délais corrects pour qu’ils puissent étudier les dossiers : pas fait.
■ Avoir une information éclairée qui puisse permettre un débat de qualité …on embauche 10 policiers mais on a aucun budget prévisionnel en face !
■ Respecter l’opposition et ne pas voter à sa place ! On attend encore ! L’épisode pitoyable dont M. Decarli fut la victime n’est pas encourageant.
Notre maire a eu beau jeu de rappeler que son mode de fonctionnement est conforme au droit, identique à l’immense majorité des communes Françaises. Mode de fonctionnement semblable aux pratiques passées et actuelles de l’opposition chalonnaise qui ne juge pas nécessaire de s’appliquer à elle-même les leçons qu’elle donne à Mr Platret.


En effet :


■ M. Sirugue avait-il choisi à la place de l’opposition ? Oui pour l’élection de M. Manière
■ Les différentes collectivités où siège l’opposition ont-elles des pratiques plus vertueuses : Non
■ Que dire de la proposition d’indemniser les conseillers municipaux d’opposition : originale mais frisant l’indécence.

Nous pointons avec amusement qu’à l’exception de Mme Ligerot, ces chantres de la démocratie que sont les opposants Chalonnais n’ont pas jugé utile de répondre à la demande de « Changeons Chalon » de transmettre les documents préparatoires au conseil municipal : la démocratie n’appartient qu’à eux visiblement.


Assisterons-nous à ce petit jeu ridicule pendant encore 6 ans ? Refonder le lien social, reconstruire notre socle républicain par une démocratie rénovée sont des enjeux cruciaux qui méritent une réponse ambitieuse pour notre société actuelle.


Nous voudrions lancer un appel à TOUS, à tous ceux qui nous ont promis du changement et qui, une fois élu, repartent dans leurs vielles pratiques.


D’abord à l’opposition qui serait bien inspirée de fonctionner différemment dans les collectivités qu’elle gère. Cela lui éviterait de tendre à M. Platret un bâton si facile à saisir.


Ensuite à M. Platret, féru d’histoire qui sait que ceux qui s’élèvent et s’inscrivent dans nos mémoires sont ceux qui font bouger les lignes.


Nous faisons 5 propositions simples, applicables de suite, conformes au cadre légal et nous invitons l’opposition à les mettre en œuvre dans les collectivités qu’elle dirige et évidemment M. Platret à
Chalon sur Saône pour enfin faire évoluer un fonctionnement qui n’a que trop duré et qui n’honore pas les élus qui l’acceptent et le pratiquent.

 

Laurent Delrieu pour Changeons Chalon

Nos 5 propositions :
■ Engagement sur les délais de la transmission des informations préparatoires au conseil municipal.
■ Engagement sur la mise à disposition systématique à l’opposition des informations complémentaires demandées.
■ Engagement sur le renforcement de la présence de l’opposition dans les commissions de travail, Conseils d’administration, etc…
■ Engagement sur le droit de l’opposition à choisir librement ses représentants dans ces instances.
■ Mise en place sur la ville de l’OPEN DATA.»

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces