Givry

Hommage givrotin aux morts pour la France, pendant la guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie

Cet hommage s'est déroulé hier soir au Cimetière de Poncey, puis au Monument aux morts de Givry, en présence d'une cinquantaine de personnes, qui se sont réunies à l'occasion de cette journée nationale, qui a été instituée en 2002 par Jacques Chirac.

Ce moment de recueillement a pour objectif de commémorer les sacrifices, qui ont été consentis pour la France, entre 1952 et 1962, par les militaires et les supplétifs, lors de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie.

Son périmètre a été étendu en 2005 aux rapatriés d’Afrique du Nord, aux personnes disparues et aux victimes civiles, ce qui revient à honorer chaque 5 décembre 25 000 morts et 70 000 blessés

 
Cet hommage s'est déroulé en présence de Denis Saunier, Président de l'Union Nationale des Combattants de Chalon sur Saône, Jean Auguste, de l'Union Française des Combattants et Victimes de guerre, des autorités civiles et militaires, ainsi que de Juliette Métenier-Dupont, Maire de Givry, qui a lu un message de Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d'état auprès de la Ministre des armées.


L'élue givrotine a aussi tenu à souligner la forte présence de porte-drapeaux et délégations d'associations d'anciens combattants et victimes de guerre, qui « est, et a toujours été, la plus importante de toutes les commémorations célébrées à Givry »

 
Cette cérémonie a aussi été l'occasion pour Denis Saunier de remettre la Croix du Combattant à Gérard Léger, ancien capitaine des pompiers givrotins, qui durant l'année 1963, a servi en Algérie au 17ème Groupement d'Artillerie.

 
--
Hervé Delaney

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche