Opinion de gauche

CORONAVIRUS - Cultivons Chalon réclame "Plus de soutien et d’empathie pour les Chalonnais"

Communiqué de presse Cultivons Chalon

21 avril 2020 

 

Plus de soutien et d’empathie pour les Chalonnais

Dans le cadre de la crise sanitaire que nous traversons et de la crise économique et sociale qui se dessine, de nombreuses collectivités locales ont pris des mesures fortes pour accompagner leurs concitoyens et aménager leur territoire afin de répondre aux nouveaux enjeux.

Il serait intéressant qu’elles inspirent les décideurs de Chalon et du Grand Chalon.

Certaines collectivités ont été proactives sur l’accompagnement des familles et des enfants, en instaurant notamment des aides alimentaires. A Chalon, rien de tel n’a été proposé. Pourtant, on sait que les familles sont de plus en plus impactées et que l’absence de restauration scolaire est préjudiciable pour certaines.

Ainsi, on pourrait envisager la mise en place d'aides substantielles orientées vers les familles, dont celles qui souffrent de l'arrêt des restaurants scolaires. Les budgets consacrés à ce domaine pourraient être réorientés dans ce sens.

Concernant les mobilités, de nombreuses collectivités ont renforcé les modes de déplacement doux par l’installation de nouvelles pistes cyclables sur les voiries. Ici, nulle piste ou voie cyclable ajoutée pour faciliter les déplacements en vélo, pourtant autorisés par la loi et répondant aux exigences sanitaires.

En parallèle, la fréquence des transports en commun a été diminuée, la gratuité temporairement mise en œuvre puis annulée. Et les bancs des arrêts de bus ont été retirés, sans prendre en compte les difficultés des personnes ayant des problèmes de santé et qui ne peuvent plus s’assoir pour attendre, parfois longuement, le bus.

Nous demandons que les transports doux et collectifs soient mieux organisés et que les problématiques des personnes à mobilité réduite prises en considération.

Enfin, certaines collectivités ont mis en place des systèmes d’information renforcés. A Chalon, le Maire et le président communiquent peu, hormis par voie de publications sur Facebook. Or, il serait intéressant que nos concitoyens puissent avoir accès à des informations précises, relayées sur les sites officiels des collectivités : accès aux droits, services proposés par les commerçants, accès aux circuits courts. 

Nous demandons une communication institutionnelle renforcée à destination de toutes les Chalonnaises et Chalonnais ainsi que des élus.

L’ouverture de l’Office de Tourisme à des producteurs locaux est méritoire mais loin de répondre aux attentes de la population, surtout dans les quartiers éloignés du centre-ville. Et contrairement à d’autres villes de Saône-et-Loire, Chalon n’a pas réouvert de marché. 

 Nous demandons que soient reprises sérieusement les études pour ouvrir au moins un marché.

Après plus d’un mois de confinement, sans nouvelles du Maire de Chalon-sur-Saône et du Président du Grand Chalon, nous les avons sollicités afin de connaître les mesures prises par les deux collectivités. Une réponse partielle vient de nous être faite. Elle ne répond pas à tous les enjeux de cette crise, tant économiques que sociaux, et aucune enveloppe financière globale n’est annoncée. 

En cette période de crise extrême et porteuse d’inquiétudes, plutôt que des sermons, nous attendons de nos collectivités locales davantage de concertation et des mesures plus fortes face aux enjeux.

 

Francine Chopard, Sébastien Lagoutte, Nathalie Leblanc et l’équipe Cultivons Chalon

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche