Opinion de gauche

Pour Nathalie Leblanc (Cultivons Chalon), Laurent Delrieu a été "Incapable de porter une liste lors des dernières élections municipales mais ayant manifestement un fort besoin d'exister"

La cheffe de file de Cultivons Chalon a tenu à réagir suite à la sortie médiatique publiée sur info-chalon de Laurent Delrieu.

Réaction de Nathalie Leblanc - Cultivons Chalon 

 

Monsieur Delrieu peut-il s'élever?
Incapable de porter une liste lors des dernières élections municipales mais ayant manifestement un fort besoin d'exister, Monsieur Delrieu distribue les bons et les mauvais points selon son bon vouloir. Cette posture n'est pas plus démocratique que celle de Monsieur Platret et tend également vers le populisme.
Dans son communiqué, Monsieur Delrieu affirme que les collectivités où siege l'opposition n'ont pas des pratiques plus vertueuses. Rien n'est plus faux. A la Région, où nous siegeons avec Francine Chopard dans la majorité, l'opposition s'exprime sans être bridée. La présidence de la commission des finances a été confiée à un élu de l'opposition. Comme présidente de commission, j'ai à coeur que toutes les réponses soient apportées aux questions de l'opposition le plus rapidement possible. Les citoyens bourguignons francs-comtois sont régulièrement consultés, un comité d'éthique a été instauré...
Sur la question de l'indemnisation des élus: être un élu d'opposition est un engagement qui prend du temps et exige des moyens, ce que monsieur Delrieu ne peut pas savoir puisqu'il ne siège pas. Une indemnisation de l'ensemble des élus n'est pas scandaleuse, surtout lorsque ces élus doivent réduire leur temps de travail, ce qui est le cas à la Région où au Département. L'ensemble des conseillers communautaires sont indemnisés.
Lecture longue et technique des dossiers, interventions dans les différentes instances, représentations...le travail de l'opposition ne consiste pas seulement à venir siéger 7 ou 8 fois par an en conseil municipal, loin de là.
Monsieur Platret a étendu l'indemnisation des élus à l'ensemble des élus de la majorité ayant une délégation. C'est à dire tous sauf Monsieur Martin et l'opposition. C'est pour moi une déviance car il ne s'agit pas là d'indemniser un élu pour la quantité de travail effectuée: le délégué à la plateforme citoyenne ou celui à la réfection de la salle Marcel Sembat travaillera autant que les élus de la minorité. Non, la manoeuvre de Monsieur Platret n'a d'autre but que de s'attacher la fidélité de ses conseillers lors des votes en conseil municipal. Ce n'est pas le même état d'esprit.
Je partage la volonté de Monsieur Delrieux de faire participer les citoyens chalonnais aux décisions qui les concerne. C'est ce à quoi Cultivons Chalon va s'attacher durant ce mandat, avec l'ensemble de celles et ceux qui croient en Chalon et veulent s'investir pour notre ville.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche