Opinion

"Et si le « en même temps » portait ses fruits .." pour le député de Saône et Loire, Rémy Rebeyrotte

Communiqué de presse du député Rémy Rebeyrotte

Pour la première fois, en 2017, un candidat, Emmanuel Macron, s'engageait sur une politique économique qui ne choisissait pas entre politique de l'offre et politique de la demande, mais actionnait les deux leviers.

Traditionnellement en France, il fallait choisir : politique d'austérité qui baisse le pouvoir d'achat et allège les charges des entreprises; ou relance ou maintien de la consommation, mais charges nouvelles sur les entreprises. Ceci ne suivait pas forcément les clivages politiques, François Hollande ayant fait la première au point de siphonner le pouvoir d'achat des classes moyennes.

Depuis 2017, le Gouvernement actionne les deux leviers : pouvoir d'achat de ceux qui travaillent et valorisation du travail (fin de la taxe d'habitation, primes d'activités, défiscalisation prime et heures supplémentaires, hausse du salaire direct, allègement de l'impôt sur le revenu…), et baisse des charges pour les entreprises, pour ceux qui investissent, pas sur les rentes financières ou immobilières; le tout assorti d'une nouvelle dynamique sur l'éducation et la formation professionnelle

Tout sauf une politique d'austérité, n'en déplaisent aux extrémistes de droite et de gauche, tout sauf une politique défavorable aux entreprises.

Conséquences : en 2019, création nette de 120 000 emplois stables et une baisse historique du chômage pour toutes les catégories, y compris les chômeurs de longue durée. Et, pour autant, des rentrées fiscales qui progressent et viennent diminuer les déficits publics du fait de l'activité et du prélèvement à la source. Et si le « en même temps » et les réformes portaient leurs fruits...

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche