Opinion

Coup de gueule d'un cycliste énervé à Chalon sur Saône

Un autre lecteur répond au cycliste.. et une autre réponse..et encore une. Les réactions se suivent.

Je souhaite porter à l'attention de l'équipe d'Info Chalon un fait qui révèle une fois de plus la vision réductrice du vélo dans notre pays, et en particulier au niveau de la mairie de Chalon-sur-Saône (déjà spécialiste du non-respect de la loi LAURE...). Un arrêté a été pris pour fermer plusieurs pistes cyclables dans la ville et ainsi renforcer le confinement. Or il me semble que le vélo, notamment pour se rendre au travail, n'est pas interdit, et permet au contraire une bonne distanciation sociale par rapport aux transports en commun par exemple. Cet arrêté me semble considérer une fois de plus que la bicyclette n'est qu'un instrument de loisir, de balade dominicale, et non un moyen de transport écologique, sûr, améliorant la santé de ceux qui l'utilisent... A l'heure où de nombreuses villes annoncent qu'elles ouvriront de nouvelles pistes cyclables pour le déconfinement, voire les ont déjà mis en place en ce moment même, le passéisme de ma ville sur cette question me désespère.
Comble de l'aberration : certaines des pistes fermées sont précisément celles qui permettent aux soignants et aux patients... d'accéder à l'hôpital public !  

Cordialement
Un cycliste énervé

 

Si vous tombez en vélo vous prendrez égoïstement la place de quelqu'un qui en a plus besoin que vous en cette période si dur ? Dans ma famille proche j'ai un cycliste professionnel. Son métier est le vélo. Cependant il pense aux autres avent lui et se dit qu'il ne peut pas courir le risque de prendre un lit d'hôpital en plus... Oui prendre sa voiture est également un risque tout est un risque... Mais regardez bien les transports en commun car les quelques bus que je vois passer ne sont pas complet loing de là.
Merci.
Nicolas
 
   Ce Nicolas n’est pas vraiment clair dans ses propos...si on préfère prendre un vélo car écologique et permet de faire un peu d’exercice je trouve ça bien. Nicolas connaît les tarifs des transports bus à Chalon et je lui souhaite de venir me voir à mon domicile où ses gros engins de m...! bruyants passent dès 6h00 du matin dans ma rue, son état d’esprit doit aller avec le cyclisme professionnel qui se fiche de l’environnement cf. les tours professionnels qu’on peut voir en images télévisées.
 Jean-Luc.
 
Je me permets de vous écrire en raison de la réponse faite par Nicolas.
J' utilise en ce moment mon vélo pour pouvoir livrer mes parents. Il est absolument sans risque de se déplacer en ville vu le peu de voitures. Se déplacer n'est pas faire de la course ou un entraînement. D'ailleurs ce débat à eu lieu entre la RDC et la FUB dès le début du confinement. Le délégué ministériel pour le vélo y avait apporté la réponse officielle . Madame Borne a confié la mission le 15 avril à monsieur Serre, président des villes cyclables de favoriser ce mode de déplacement pour la sortie de confinement :
Je vous fais suivre également un message des villes cyclables reçu hier.
Merci d'avance d'apporter cet éclairage officiel dans ce communiqué.
Pour info, j'ai essayé de solliciter un soutien des élus pour écrire au maire sans résultat. J'envisage de le faire en mon nom propre. Je vous tiendrai informé.
Merci pour votre soutien continu et le travail d'information que vous et votre équipe fait.
Confinement et bicyclettement votre.

Frédéric Guiraud

Membre Velosursaone , Espacepama et ACTE
 

Il ne s'agit pas de polémiquer inutilement. Il existe un décret  ministériel en date 23 mars 2020, signé par le Premier Ministre Edouard Philippe.

Ce décret définit de façon précise les conditions de déplacement dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire. Les déplacements à vélo ne sont pas interdits dans le respect

de l'article 3 du décret : déplacement entre domicile et lieu de travail, dépacement pour achat de premières nécessités, déplacement pour pour motif familial impérieux, déplacement dans la limite d'une heure, dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, lié à l'actvité physique individuelle,  à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de tout proximité avec d'autres personnes, convocation judiciaire ou adlinistrative, participation à des missions d'intérêt général...

Seul ce décret fait loi...Il n'appartient ni aux fédérations sportives, ni aux autorités territoriales, ni aux individus, de déroger à la loi. Il est donc possible de se déplacer à vélo, dans le respect de ce décret.

Lucien Matron, ancien conseiller municipal, dirigeant d'une association cycliste.

Bonjour Lucien,
         Je me permets de répondre à vos propos, j’aurais préféré le faire en privé mais je n’ai plus tes coordonnées. Comment expliquez vous que mon jeune voisin cycliste Gaetan muni de son attestation et pièce d’identité parti en vélo pour une heure de promenade vélo dans notre quartier s’est vu raccompagné par la police ( si si je l’ai vu!) car on lui a expliqué que le vélo n’était pas prévu dans le cadre de la promenade Sportive ou exercice indiqué sur l’attestation dérogatoire. Pour un gouvernement qui planche sur le vélo comme une alternative aux moyens de transports en commun  après déconfinement car permet la distanciation!
Jean-Luc, ancien membre de ton club vélo qui cherche la promenade vélo pas la course en cette période que je comprends et respecte.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche