Saône et Loire

Polémique autour des masques DIM ? André Accary affiche les garanties et balaye la question d'une éventuelle toxicité

Le sujet est apparu ce début de semaine. Ce mardi, Jean-Michel Blanquer a été interrogé par l'Assemblée Nationale sur le sujet.

Lors des questions au gouvernement mardi 13 octobre, la députée Sabine Rubin (France insoumise) a interpellé le ministre de l’Éducation nationale à propos des masques traités à la zéolithe, en s’appuyant sur l’enquête de Reporterre.

 

 

 

 

 Un sujet qui est venu alimenter des réflexions bien évidemment en Saône et Loire, autour de la dotation départementale aux collégiens avec le masque en question. Ce mercredi après-midi, André Accary, Président du Conseil départemental a dénoncé une polémique qui n'a pas lieu d'être, précisant, "je découvre la polémique en train de naître sur une prétendue toxicité des masques Dim que nous avons achetés, au même titre d’ailleurs que d’autres institutions et de l’Etat, pour équiper nos collégiens en Saône-et-Loire. Je tiens à rappeler que nous avons acheté dans une entreprise du Département de Saône-et-Loire de renommée internationale, des masques normés AFNOR, validés par la Direction Générale de l’Armement. Je n’entrerai donc pas dans cette polémique puisque c’est sur la base de toutes ces garanties que nous avons passé cette commande pour les collégiens".

 
Le syndicat des enseignants du second degré SNES-FSU a demandé mercredi une expertise indépendante sur les masques concernés. Interrogé de nouveau mardi soir sur RTL, le ministre a dit : « C’est une information surprenante qui mérite vérification »
 
 
L.G

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche