Société

Plus de 9.500 places d’hôtel supplémentaires désormais mobilisées pour les sans-abri et 88 sites d’hébergement spécialisés pour des malades du Covid ouverts en France.

Les services de l’Etat s’organisent pour mettre à l’abri les plus démunis avec les associations : 174.700 places sont ouvertes ce soir pour héberger des personnes sans-domicile. 9.500 places d’hôtels supplémentaires sont désormais mobilisables dans toute la France depuis le début de la crise sanitaire, en plus des places pérennes financées par l’Etat toute l’année. 88 sites spécialisés sont par ailleurs ouverts, dédiés aux SDF malades du Covid-19 mais ne relevant pas d’une hospitalisation, soit plus de 3200 places ouvertes. Un dispositif exceptionnel de distribution de chèques services permet aux personnes sans domicile d’acheter des produits d’alimentation et d’hygiène pendant la crise sanitaire. L’Etat débloque au total une enveloppe d’urgence de 65 millions d’euros.

 
 
Dans un contexte de crise sanitaire inédit depuis un siècle, la protection de tous les citoyens, y compris des sans-abris, est la priorité du Gouvernement. Depuis le début de la crise du Covid-19, Julien DENORMANDIE, ministre chargé de la Ville et du Logement, est en contact permanent avec les associations. Au total, l’Etat débloque une enveloppe d’urgence de 65 millions d’euros supplémentaires pour l’hébergement.

 

L’Etat mobilise le secteur hôtelier et réquisitionne des places d’hébergement supplémentaires pour mettre à l’abri les personnes à la rue

Le ministère travaille actuellement avec des associations, des collectivités et des entreprises pour identifier des solutions d’hébergement supplémentaires, dans des équipements publics, des hôtels ou des bâtiments devenus vacants du fait de la crise sanitaire ou pour appuyer la distribution de denrées alimentaires.

 

En complément des 157 000 places d’hébergement déjà financées par l’Etat dont les 14 000 places hivernales prolongées jusqu’à fin mai, Julien DENORMANDIE a demandé dès le 16 mars aux préfets de recenser les solutions d’hébergement disponibles et pouvant être activées rapidement pour des publics à la rue non malades, en premier lieu les hôtels ou encore des bâtiments vacants.

 

Après une première mobilisation de 2000 places les premiers jours, la montée en charge se poursuit et atteint désormais plus de 9.500 nuitées hôtelières. Le dispositif se déploie donc rapidement et va se poursuivre.

 

Julien Denormandie souligne : « Dans le contexte très difficile que nous traversons actuellement, ma priorité est de maintenir l’assistance aux plus vulnérables et je remercie sincèrement tous les professionnels et bénévoles engagés dans cette action. Nous avons ainsi pu mobiliser plus de 17.000 places de plus depuis le début du confinement».

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche