70 à 80 % des pharmacies n'ont plus de vaccin anti-grippe

Un paradoxe alors que les pouvoirs publics insistent auprès de nos concitoyens pour intensifier les vaccinations anti-grippe.

En raison de l'épidémie de coronavirus, les personnes âgées et fragiles sont venues en masse se faire vacciner contre la grippe, et plus tôt que d'habitude. Les pharmacies observent des ruptures de stock. "On ne peut pas répondre présent aujourd'hui", déplore Gilles Bonnefond, président de l'Union des syndicats des pharmaciens d'officine.

lire l'article sur Europe 1

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche