L’Arrosoir fait sa reprise en grande pompe à L’Espace des Arts, Scène nationale Chalon-sur-Saône !

C’est avec un trio chalonnais ARK accompagné depuis sa création par l’Arrosoir que ce concert de reprise, sortie de disque également, va avoir lieu sur le grand plateau de l’Espace des Arts avec une configuration inédite en 360°… Après presque un an sans concerts, l’Arrosoir fait sa reprise avec Joseph Bijon, Clément Drigon et Benoit Keller, talentueux musiciens, passés notamment par le Conservatoire du Grand Chalon. Interview…

En tant qu’artistes, comment avez-vous vécu ces périodes de confinement et d’arrêt des concerts ?

C’était assez particulier puisque le premier confinement est arrivé rapidement et était très strict donc impossible de faire de la musique avec d’autres musiciens à moins d’être confinés avec eux. C’était vertigineux et très flippant au départ. Puis l'été est arrivé alors nous avons pu faire quelques concerts et là on s’est rendus compte que jouer avec d’autres musiciens, échanger, partager nous avait vraiment manqué et que tout cela donne du sens à notre métier. Avec le recul cette période a permis à chacun de se concentrer sur son travail personnel, sur l’instrument, et de prendre du temps pour pratiquer, composer. Globalement toute cette période nous a aussi permis de ralentir un peu la cadence.

Durant cette période difficile, avez-vous été entourés, soutenus ?

L’Arrosoir nous a accueillis pour l’enregistrement de l’album. Il faut savoir qu’il nous soutient depuis le début du groupe. Médéric Roquesalane a présenté ARK pour le "missionnement" du Centre Régional du Jazz en Bourgogne Franche-Comté (CRJ) qui propose des accompagnements professionnels pendant 1 an aux jeunes groupes de la région. L’équipe de l’Arrosoir a ensuite très vite manifesté son envie de participer à la création de l’album et de nous aider à le réaliser - le visuel et les photos ont été imaginés par Clément Vallery. Nous avons eu la chance de pouvoir nous retrouver à l'Arrosoir pour l'enregistrement de notre album, mais aussi pour préparer notre concert à l'Espace des Arts en travaillant sur notre nouveau dispositif scénique. Notre album a été également coproduit par le CRJ, qui nous avait accompagnés en 2019 pour une tournée dans la région.

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’album « Travelling Minds »?

‘Travelling Minds’ est notre premier album ensemble. C’est le fruit de trois années de tournées, de répétitions, de créations et c’est pour nous (Joseph et Clément) le premier album que nous composons. C’est après le premier confinement que nous avons eu l’idée de l’enregistrer, évidemment à l’Arrosoir, en compagnie de Ludovic Lanen (ingénieur du son de Francis Cabrel et de l’Orchestre National de Jazz entre autres). Nous livrons ici un discours sincère, vrai et délicat. Dans un désir de simplicité dévoilant un jazz libre, frais et insouciant, sans frontière entre le rock, le blues, et les paysages norvégiens. C’est une invitation au voyage à travers notre univers qui invite à la douceur de l’imaginaire. 

Comment vous sentez-vous à quelques jours de rejouer en salle, qui plus est, sur le grand plateau de l’Espace des Arts?

Nous n’avons qu’une hâte aujourd’hui, c’est de monter sur scène. Nous sommes impatients de partager notre musique parce que c’est la fondation de notre désir de musicien : jouer en direct et devant un public « vivant ». Nous avons hâte d’essayer notre dispositif à 360° pour que le public, autour de nous, puisse s’immerger dans notre univers musical. L’Arrosoir nous a proposé de collaborer avec l’Espace des Arts et nous a motivé à organiser le concert dès le début de l’année 2021 pour présenter notre album au printemps malgré le fait que nous n’ayons aucune visibilité sur l’évolution de la situation sanitaire. L’Espace des Arts a tout de suite validé notre idée et nous a soutenus. Aujourd’hui nous sommes très heureux que le concert puisse avoir lieu. C’est une scène emblématique de Chalon sur Saône, et pour nous trois, musiciens nés à Chalon, c’est d’une part une grande chance de pouvoir nous produire sur une scène d’envergure nationale et une d’autre part, une belle reconnaissance pour notre travail. 

Et pour la suite ?

Pour ce que est de la suite, nous serons dans la programmation des « guinguettes » organisée à Chalon, le vendredi 30 juillet.

Concert en coréalisation avec l’Espace des Arts, Scène nationale de Chalon sur Saône, le 22 mai à 18h : COMPLET

Propos recueillis par SBR - Crédits photos : Clément Vallery

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche