Lux

La Der des der pour le Comité des usagers du réseau de bus du Grand Chalon ?

Même si Anissa Lecoustre, porte-parole du comité des usagers est toujours en attente de l'officialisation des accords auprès des différents maires de l'agglomération.

La soirée publique avait valeur de symbole, parsemée par une série d'applaudissements à destination de celles et ceux qui se sont mobilisés par la lutte menée contre le transport à la demande. 

"Il n'y a plus de transport à la demande sur la ligne"

Avec un bus toutes les heures et l'instauration d'une navette pour le temps intermédiaire à destination des collégiens de Pasteur, le Comité des Usagers du réseau de bus peut savourer sa victoire, au moins en ce qui concerne la ligne 2, "l'une des plus importantes du réseau de bus du Grand Chalon" a martelé Anissa Lecoustre, porte-parole des usagers. A tour de rôle, comme le veut, la désormais tradition, la parole a été donnée aux représentants des usagers commune par commune. Sur Saint Marcel, "je vous confirme qu'il n'y a pas de changement majeur. Il s'agissait d'avoir une correspondance entre les lignes 5 et 3. Aux Chavannes, il faudra attendre les études de faisabilité technique afin que le bus emprunte la départementale. On souhaite un accès au centre-ville de Chalon sur Saône. Un arrêt vers le square Chabas a été acté permettant une correspondance à République". 

Le point noir Châtenoyen

Si il y a bien un point de crispation qui reste dans toutes les têtes, c'est bien le cas de Châtenoy le Royal. "Il n'y a eu aucune avancée sur ce secteur de l'agglomération. Il n'est pas normal d'avoir de telles disparités entre les uns et les autres. Cruzille, Le Tillet, Castor, tous ces quartiers ne bénéficient pas de passage. J'ai réinsisté auprès de Sébastien Martin afin d'avoir des engagements sur Châtenoy le Royal. Il n'est pas question de baisser les bras. Il faut au moins 2 aller/retour quotidiens en dehors du transport à la demande". Les usagers ont rappelé "qu'on laisse les négociations avancer mais si il faut remonter au combat, on n'hésitera pas". 

"C'est le rétablissement d'un service public qui avait été supprimé"

Stéphane Hugon, adjoint au maire de Lux, a salué le travail réalisé par le Comité des Usagers sans lequel rien n'aurait pu se faire . "Le maire de Lux est toujours à ce jour sans aucune information de la part du Grand Chalon concernant la nouvelle organisation. Mais on peut se réjouir que le service public qui avait été supprimé quelques mois soit rétabli. C'est un juste retour des choses."

Pour Anissa Lecoustre, "à ce stade, nous attendons désormais l'officialisation des choses. Eric Mermet s'est engagé à officialiser auprès des maires. Mais on n'hésitera pas à se remobiliser si les choses ne devaient pas évoluer conformément aux engagements pris par le Grand Chalon". 

Laurent Guillaumé

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche