Chalon sur Saône

Showcase du duo électro-folk chalonnais, JEKYLL, ce samedi, à la librairie Gibert Joseph à Chalon-sur-Saône

Formé en 2013, JEKYLL est composé de Thomas Durand (claviers, programmation, iPads, guitare électrique) et d’Arnaud Vannier (guitare folk, chant). Ce dernier a bien voulu répondre aux questions d'info-chalon.com, histoire d'explorer le Mr Hyde qui sommeille en JEKYLL.

Quand et comment s'est formé le duo ?

Le duo s'est formé en 2013. Nous étions tous deux élèves au Conservatoire du Grand Chalon, en section musiques actuelles ; un lieu magnifique, riche de créations et de rencontres. Nous n'assistions alors pas aux mêmes cours mais nous nous sommes croisés au détour d'une discussion avec un de nos profs. Intrigué par la discussion, Thomas m'a invité à boire un coup chez lui. Je crois qu'on s'est très vite compris.

Qu'est-ce qui vous a rapprochés ?

Je crois que ce qui nous a rapprochés, ce sont nos différences et par conséquent notre complémentarité. On cherchait tous les deux la même chose mais on l'exprimait à l'époque d'une manière très différente. Thomas jouait avec des machines, alors que je ne voulais pas entendre parler de musique électronique. Je voulais monter un projet avec de "vrais instruments". J'avais un esprit plutôt structuré dans mon approche de la musique, tandis que Thomas lui, ne jouait quasiment qu'en improvisant... mais j'ai bien été obligé de me rendre compte, les premières fois qu'on s'est retrouvés ensemble dans son petit studio qu'il se passait quelque chose de tellement évident que je ne pouvais pas lutter. On a fait deux sessions, on a enregistré deux morceaux avec un son tout pourri et on les a fait écouter à Bruno Bernard, notre prof du Conservatoire. Deux mois après, on enregistrait six morceaux en six heures de session dans son studio perso, deux prises maximum par morceaux. Deux chansons, enregistrées ce jour-là, figurent sur l'album dans leur version originelle.

Quelles sont vos influences ?

La question concernant nos influences est la question qui revient le plus souvent lors des interviews et autant dire, celle qui nous agace le plus... car pour les gens, il faut toujours rattacher quelque chose de nouveau à quelque chose qui a déjà existé. Nous sommes tous deux d'énormes consommateurs de musique et ce, dans des styles parfois très opposés. On espère en tous cas qu'on en a mangé suffisamment pour que telle ou telle influence ne s'entende pas trop dans ce que l'on fait car on a un réel désir de créer une musique qui nous est propre, au risque sans doute de rester un peu en marge car notre musique n'est pas forcément facile à digérer.

Jekyll, qu'est-ce qui vous définit le plus aujourd'hui ? 

Nous sommes tous deux sincères, entiers et sans concessions dans notre démarche. Nous exprimer à travers notre musique est vital pour nous, même si notre manière de nous exprimer ne nous permettra sans doute jamais d'en vivre.

Où est Mr Hyde ?

Mr Hyde, c'est l'inconscient qui parle. C'est la création à l'état pur, ce moment que l'on n’attend pas, que l'on ne cherche pas, que l'on ne trouve pas. C'est cet instant qui surgit sans prévenir, qui te met une grande claque dans la gueule, qui te permet de te comprendre et qui, si tu sais l'attraper au vol, te permettra de te réaliser. Avec Thomas, on se fait toujours de grandes sessions d'impros, en répétition ou parfois aussi sur scène, des moments où l'on ne contrôle pas, où l'on n'a pas d'autre choix que de se connecter, des moments où peut surgir la magie.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le showcase de samedi ?

Samedi on jouera un set dont une grosse partie des chansons sont présentes sur l'album car le but du show-case est de présenter notre tout frais et très auto-produit album. Après, si l'ambiance s'y prête, peut-être y découvrirez vous Mr Hyde.

Pourquoi avoir choisi le titre 'Zéro et infini' pour votre 1er album ?

Zéro et Infini, c'est l'infiniment petit qui rejoint l'infiniment grand. C'est le cosmos à l'intérieur de nous qui, si on sait le chercher, si on se met à sentir autant que penser, nous offre la possibilité de nous reconstruire, de percevoir le monde autrement. Le triangle c'est le conscient, la raison ; le cercle c'est l'inconscient, le sensible ; le lien c'est l'inconscient collectif. Celui qui parviendra à percevoir, ressentir et digérer ces trois aspects sera un des guerriers de demain.

Où vous voir, vous écouter ? 

On peut voir de magnifiques vidéos, réalisées par des amis artistes, sur notre chaîne Youtube: 

http://www.youtube.com/user/JEKYLLfolkelectro

On peut écouter l'album en intégralité sur bandcamp :

https://jekyllzeroetinfini.bandcamp.com/releases

Photo transmise par JEKYLL pour publication - Crédit photo  : Pierre Acobas

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche