Chalon sur Saône

Reprise du boulot sur le site de Verallia Chalon sur Saône

Droit de retrait ou pas, la question demeure en suspens. Après six jours de mobilisation de près de 200 salariés du site chalonnais, la décision a été prise de retourner au boulot mais pour autant la situation sociale est loin d'être apaisée.

Après le suicide d'un salarié à son domicile, salarié qui venait d'être déclaré inapte à son poste après 23 ans de travail au même poste, près de 200 de ses collégues avaient fait valoir leur droit de retrait considérant que les conditions de travail n'étaient pas réunies pour assurer leur sécurité. Un bras de fer a été entrepris avec la direction. Ce mardi, la décision a été prise de lever le mouvement de protestation à la mi-journée tout en insistant sur "l'attitude de la direction durant cette période difficile". Dans un tract distribué par la CFT71 Verallia, les représentants syndicaux évoquent " que la direction ne s'est pas engagée à trouver des solutions et cela maintiendra une pression forte sur la direction qui doit toujours chercher des solutions concrètes et adaptées pour chaque salarié en difficulté". Les représentants syndicaux demandent expressement une meilleure considération et prise en charge de tous les plans de reclassement des salariés inaptes à leur poste de travail tout en insistant sur le maintien de leur pouvoir d'achat en cas de perte de primes ou d'autres éléments de salaire du fait de leur reclassement. La mise en garde de la part de la CGT auprès de la direction s'est voulue claire et nette ce mardi avec le risque de voir ressurgir sous peu un autre mouvement social d'ampleur. 

L.G

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche