Chalon sur Saône

Kev Adams fera de l'oeil le 3 avril à Chalon, qui lui a permis naguère de fourbir ses arguments...

L’enfant prodigue et la vile ingratitude, ça fait deux. Il s’en revient à 27 ans sur des terres aux valeurs fertilisantes, familières, sentant bon l’ascension progressive. Une décennie après avoir commencé de brûler les planches sous le feu des projecteurs, Kev Adams glorifie cette période dorée au moyen d’un seul-en-scène titré « Sois 10 ans ». Une formidable opportunité pour témoigner de son attachement inconditionnel et d’être en adéquation avec un diseur de bonnes aventures. Rendez-vous par conséquent le mercredi 3 avril à 20h, salle Marcel-Sembat à Chalon-sur-Saône. Interview pour info-chalon.com

Reçu très tôt avec les honneurs de la mouvance artistique à Chalon, Kev Adams a utilisé plusieurs salles de spectacle de la cité de Niépce en tant que cour de récréation, mettant à coup sûr le public dans sa poche. Chronologiquement, il y eut le 18 février 2012 « The young man show » salle Marcel-Sembat, puis le 16 février 2013 « Voilà, voilà », alors en rodage au Théâtre Piccolo, qu’il réitéra dans sa forme la plus aboutie au Parc des Expos le 9 mars 2014. Son dernier spectacle en date, « Sois 10 ans », est le troisième en solo. Chalon pourra par conséquent s’enorgueillir d’avoir coudoyé l’artiste en lui offrant des vitrines comme autant de marchepieds. Une responsabilité morale qui s’avère payante.    

Vous êtes venu à trois reprises à Chalon-sur-Saône. Avez-vous un, ou des souvenirs particulier(s) ?

«Oui, oui, j’ai de très bons souvenirs. Je me rappelle qu’à chaque fois ça s’est très bien passé, et donc c’est très important pour nous de repasser par Chalon, surtout dans cette tournée où on retrace finalement un peu toute cette jeune carrière. On essaie d’ailleurs de retourner partout où nous sommes allés, et il était impensable de ne pas repasser par Chalon. » 

En somme le public chalonnais n’est-il pas une famille d’adoption ?

« C’est ça, à ce stade on en est là. Franchement, ça fait tellement de fois que j’ai joué là-bas que c’est vraiment systématiquement un retour à la maison. Je suis vraiment ravi d’y revenir une nouvelle fois, j’espère que l’accueil sera  toujours le même et que les gens seront aussi satisfaits que les fois précédentes. »

Votre dernier spectacle en date se nomme « Sois dix ans ». Pour rester dans le même ordre d’idées, s’agit-il d’un mieux-disant culturel ?

« C’est clairement l’occasion de prouver qu’effectivement  c’est encore mieux, que ça a évolué dans le bon sens, et si les gens aimaient à l’époque, alors là ils vont adorer complètement ! C’est le but de ce spectacle.» 

Que de chemin parcouru depuis vos 7 ans et vos débuts sur les planches…

« Ca c’est sûr, il y a eu un paquet d’étapes, et on a respecté chacune. Nous sommes très fiers de revenir jouer à Chalon, et surtout de jouer un troisième spectacle en solo. Quand j’étais plus jeune, les gens me disaient souvent que ce qui compte dans une carrière ce n’est pas de réussir, mais la longévité. Dix ans plus tard, ça fait très plaisir. »

Vous avez touché à quantité de domaines de l’univers artistique (le cinéma, les séries télévisées, les téléfilms, la scénarisation, la production, le doublage, la pub, les clips…) . Une nécessité abordée avec un égal bonheur ?

«J’apprécie tout, j’aime tout dans ce métier, c’est ça aussi qui fait que je suis heureux et que je suis toujours aussi fier de faire ce métier dix ans plus tard. Tout est formidable, il y a toujours des aspects nouveaux que l’on découvre, et c’est vrai que c’est toujours avec bonheur que je retrouve la scène le soir, et les plateaux de tournage la journée, plus mes autres activités. »

La scène n’est-elle pas le meilleur terrain d’expression ?

«Effectivement, je pense qu’il n’y a pas plus direct, plus fort, que de se retrouver en face de son public, et pouvoir lui dire ce qu’on a envie de lui dire. Je crois qu’il y a une forme de sincérité sur scène que l’on ne retrouve dans aucun autre exercice. »

Etes-vous aussi à l’aise lorsque vous versez dans une tonalité plus dramatique ?

«Je suis très à l’aise aussi, ce qui m’importe, c’est de raconter des histoires absolument, c’est toujours ça qui m’a obsédé. Après, qu’elles soient gaies, tristes, joyeuses, je pense que toutes les histoires peuvent se défendre. »

Faire rire, est-ce une gymnastique de l’esprit bien ordonnée, ou un travail à l’instinct ?

«Les deux, je crois. C’est beaucoup de travail quoi qu’il arrive tout au long de l’année. Il y a vraiment un gros travail à fournir en amont, et surtout les propos, ce que vous avez envie de raconter. Le tout n’est pas seulement de faire rire, c’est que lorsque les gens sortent de la salle, qu’ils aient l’impression en gros d’avoir appris quelque chose sur vous. Ca se prépare beaucoup. Pour ma part chaque spectacle est différent. Le spectacle du jeudi va être très différent de celui du vendredi, ça dépend de plein de petites choses, du public qui est en face de moi, de l’improvisation que j’ai envie de faire ou pas, du lieu…bref d’un tas de facteurs.»

Qu’avez-vous retiré de votre duo avec Gad Elmaleh ?

« Enormément, beaucoup d’expérience, ça a été un bonheur de pouvoir travailler et d’apprendre à ses côtés. Mon style humoristique a été influencé par le sien,  j’ai l’impression que plus j’avance dans le temps, et plus je me rapproche finalement de ce qu’il peut faire. Ca a été du tout bénef, et du tout bon. Ca lui a permis de rajeunir son public, donc c’est quand même cool.»

 Comment envisagez-vous votre avenir ?

«J’ai beaucoup de projets, de rêves, de nouvelles ambitions. Je crois qu’il ne faut jamais s’arrêter de rêver, être toujours devant. Il me semble que c’est  le secret pour profiter pleinement de la vie, il faut rêver. Je continue de rêver à fond. »

Comment acquérir son billet ?

Tarif : 45,00 euros. Placement libre. Billetterie internet&grandes surfaces,  réseaux France Billet et TicketNet. Infos complémentaires auprès d’A Chalon Spectacles : 03.85.46.65.89, ou spectacles@achalon.com  

 

Crédit photo : DR                                                                     Propos recueillis par Michel Poiriault

                                                                                                        poiriault.michel@wanadoo.fr

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche