Chalon sur Saône

Quand l'hôpital public se retranche derrière le statut du fonctionnaire pour justifier la réquisition

Le coup de gueule d'info-chalon.com

Au détour d'une discussion informelle avec un médecin de l'hôpital William Morey, le sang n'a fait qu'un tour. Comment peut-on faire la sourde oreille face à la dégénerescence de l'hôpital public ? Comment peut-on juste se dissimuler derrière le statut du fonctionnaire pour justifier la réquisition du personnel para-médical ? Comment peut-on juste afficher le fameux article R.4127-77 du Code de la santé publique pour expliquer le recours à la réquisition ? 

Croire un seul instant que la réquisition suffira à elle seule, à résoudre la problématique ambiante dans les services de soins est juste hallucinante en terme de compréhension du phénomène, sur lequel on ose désormais mettre le doigt.

Les choses ont changé, la violence des rapports s'est désormais inscrite dans le quotidien de la plupart des services d'urgence de France et la seule et unique réponse à apporter et celle de l'afflux de personnel. Face au vieillissement de la population, à des situations sociales de plus en plus compliquées en terme de gestion, à la désertification médicale de la médecine de ville, trop souvent la seule lumière allumée est celle des services d'urgence. Alors non, le statut social de l'infirmière, de l'aide-soignante n'autorise pas tout, et encore moins la réquisition. 

Faire peur, laisser imaginer le pire  pour jouer sur la corde sensible du personnel, a ses limites. Depuis longtemps, le personnel hospitalier n'est pas du genre à arpenter le bitume parce qu'il en va du fonctionnement des services et très souvent, le personnel est assigné à sa tâche. Aujourd'hui, le seuil d'acceptation est atteint et si la seule réponse est celle de la posture purement administrative sans que le fond du problème ne soit traité, il y a fort à parier que l'incident frappera à nos portes. 

Et puis au final, le personnel hospitalier n'aura pas besoin de réquisition pour venir au boulot si d'aventure un incident majeur devait avoir lieu en période de repos... parce que c'est ça aussi être citoyen ! 

Laurent Guillaumé 

 

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche