Appels à candidature de la mairie pour réinventer le cœur de Chalon-sur-Saône

Dans le cadre du programme national «Réinventons nos Cœurs de Ville», la mairie de Chalon-sur-Saône lance deux appels à projets pour une résidence Séniors, Rue Général Giraud, et la reconversion de l'ancien hôpital, sur l'île Saint-Laurent. Plus de détails avec Info Chalon.

La ville de Chalon-sur-Saône a été retenue au titre du programme Action Cœur de Ville et a signé sa convention-cadre, le 13 décembre 2018. Dans ce contexte, l'État a lancé, en 2019, une consultation nationale sous le label «Réinventons nos Cœurs de Ville», devant se décliner par des appels à projets locaux pilotés par les villes.


55 collectivités, dont Chalon-sur-Saône, ont été sélectionnées pour faire partie de la première édition de cette consultation.


Dans cette optique, la municipalité lance deux appels à projets. un premier, pour la reconversion de l'ancien Hôpital de Chalon-sur-Saône, sur l'Île Saint-Laurent, et un deuxième, pour la réalisation d'une Résidence Sénior, sur un terrain à l'angle de la Rue Général Giraud et de la Rue Gaillard.


Hier, lundi 21 septembre, à 16 heures, Gilles Platret, le maire de Chalon-sur-Saône, présentait, lors d'une conférence de presse, les deux appels à projets, sur le site de l'Île Saint-Laurent.


Vers la naissance d'un nouveau quartier en lieu et place de l'ancien Hôpital


Pendant la conférence de presse, les travaux de démotions de 3 bâtiments sur le site de l'ancien hôpital se poursuivent.


Ces travaux correspondent à la première phase qui s'achève sous réserve des résultats de diagnostic d'archéologie préventive, démarré le 14 septembre et qui se poursuivra jusqu'au 2 octobre.


«Le but est de proposer, ici, un habitat neuf», précise le maire qui tient à donner une nouvelle vocation au site de l'ancien hôpital.


La deuxième phase de démotions se prépare, portant sur la plupart des bâtiments qui restent sur le site, hormis ceux identifiés comme étant à conserver soit pour leur intérêt patrimonial (bâtiments faisant l'objet d'une protection au titre des Monuments Historiques, mais aussi le Pavillon Gilbert Durand, le bâtiment des Syndicats et celui qui abritait autrefois l'IFSI du Chalonnais, soit pour la qualité de leur facture fonctionnelle et récente (bâtiment Chambion).


Les premiers diagnostics (amiante, plomb) ont été lancés cet été, d'autres sont à venir (réseaux, déchêts...). Ils permettront d'établir la nature et l'ampleur des travaux à réaliser, un cadrage du coût et du mode opératoire.


Le travail technique préparatoire devrait durer une année permettant de lancer une consultation d'entreprises, fin 2021, et un démarrage de chantier au 1er trimestre 2022.


«L'idée est de tirer parti du lieu», indique l'édile.


En effet, dans la perspective des démotions qui permettront de libérer le foncier sur tout le site, un projet est à définir pour le futur réaménagement du site dans sa double vocation, culturelle et résidentielle.


Gilles Platret présentait un plan qui illustrait le phasage possible de l'opération de reconversion de l'ancien hôpital, qui prend en compte le projet culturel, qui est en réflexion par ailleurs, et les deux sites de développement résidentiel projetés, sur le Quai Chambion et en cœur de site.


L'appel à projets est organisé en deux phases, une phase candidatures et une phase offres.


À l'issue de la phrase candidatures, trois équipes seront retenues, d'ici février 2021, sur la base d'un dossier présentant le groupement, ses intentions et sa méthodologie pour le projet, et ses capacités financières et techniques. Les trois équipes seront appelées à remettre une offre à la fois financière et technique, d'ici juin 2021, sur la base d'un projet d'aménagement et de construction respectant le cahier des charges programmatique établi par la mairie de Chalon-sur-Saône.


Ainsi le choix du projet pourrait se faire d'ici un an envirion, en septembre 2021.


Pour mémoire, l'État participe à hauteur de 30 000 euros aux frais d'indemnisation des trois équipes.


Les intentions programmatiques que la municipalité entend donner au projet porte surun pôle résidentiel dans un îlot de verdure : une ambition architecturale et placer le développement durable au cœur du projet : une ambition environnementale.


«Le développement durable est au coeur du projet. Les Quais Chambion et de l'Hôpital n'ont plus vocation à recevoir des véhicules automobiles. Cela va devenir une zone de promenade (...) on est dans l'intégration paysagère. (...) la ceinture verte des bords de la Génise sera conservée» explique Gilles Platret.


La municipalité compte sur la création d'environ 150 logements.


«On ne veut pas faire un ghetto de logements luxueux mais on espère une offre de logements qui favorisé les publics avec un parking en sous-sols. Et plutôt par des bâtiments pas trop élevés (...) on favorise l'infiltration plutôt que l'évacuation des eaux», indique ce dernier.


Bien vieillir à Chalon-sur-Saône, c'est possible


L'allongement de l'espérance de vie constitue une évolution majeure de notre société pour les décennies à venir. Sur Chalon-sur-Saône, elle devrait se traduire par une forte augmentation du nombre des plus âgés : aujourd'hui, 38% de la population de notre ville a plus de 60 ans, dont 17% plus de 75 ans.


Le maintien en logement indépendant constitue l'objectif premier des personnes âgées, qui pour certaines, adaptent leur logement pour y rester le plus longtemps possible. Ce choix de vie peut s'envisager dans le cadre d'un habitat adapté qui réunit les conditions les plus favorables à la vie des séniors, c'est-à-dire non seulement le logement lui-même, mais aussi le cadre dans lequel il s'insère, qu'il s'agisse du voisinage, de l'accès à des équipements ou des services de proximité ou de l'intervention d'un service à la personne pour une prestation collective.


Pour répondre à cet enjeu du «bien vieillir», la municipalité a identifié un terrain qu'elle souhaite proposer à la vente pour la réalisation d'une résidence à destination des séniors.


Ce terrain bénéficie d'une situation géographique privilégiée qui se prête aisément au projet envisagé.


D'une surface de 2347 m2, en forme de rectangle, il se situe à l'angle de la Rue Général Giraud et de la Rue Gaillard. Il est positionné au plan Local d'Urbanisme intercommunal en zone UCA : zone urbaine d'habitat de petits collectifs. Il est également situé en zone blanche du Plan de Prévention des Risques Inondations (PPRI) et donc sans risques d'inondation.


Cet appel à candidatures de la mairie de Chalon-sur-Saône a pour objectif de proposer une offre qui réponde aux besoins et aux attentes des séniors; une offre alternative entre le domicile et les établissements médicaux, sous la forme de logements adaptés avec services.


Les candidats devront présenter l'offre qu'ils entendent proposer au public concerné, tant sur le volet logement que sur les services qui seront destinés aux résidents, ainsi que les interconnexions avec les acteurs du territoire intervenant en direction des séniors.


Le programme proposé devra comporter une dimension écologique à même de répondre aux enjeux actuels et futurs, en particulier sur la question de l'autonomie énergétique.


Les ventes immobilières des collectivités territoriales échappent aux obligations de publicité et de mise en concurrence. Ainsi, la municipalité de Chalon-sur-Saône a le libre choix tant de la procédure de vente que de l'acquéreur.


Elle a souhaité ouvrir la vente de ce terrain en organisant un appel à candidatures. La mise à prix de départ est fixée à 350 000 euros et les candidats devront transmettre leur candidature et leur offre, avant le 30 novembre 2020.


«Nous ne sommes pas opposés à une Résidence Sénior à vocation sociale», déclare, à ce sujet, Gilles Platret.

 

Étaient également présents, Françoise Chainard, adjointe au en charge de l'Espace public, Sophie Landrot, adjointe au maire en charge de l'urbanisme et du logement, Bruno Legourd, adjoint au maire en charge des affaires sanitaires et sociales, Nathalie Civelli, directrice de l'habitat et du foncier de la Ville de Chalon-sur-Saône, et Dominique De Carli, directrice de l'urbanisme de la Ville de Chalon-sur-Saône.

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche