Assassinat de trois gendarmes dans l'exercice de leur fonction. - La réaction de Femmes Solidaires

Cet acte gratuit est innommable. Nous ne pouvons pas restées indifférentes et nous tenons à exprimer notre soutien aux familles des victimes et à leurs collègues.

Combien de fois les femmes font appel légitimement aux services de la gendarmerie pour se parer contre les violences de leurs époux, compagnons, fiancés. Chaque année, près de 150 femmes décèdent suite aux coups portés par leur partenaire: C'est trop, et les services de l'état savent mettre tout en oeuvre, pour protéger les femmes.

Aujourd'hui à Saint-Just (63), une femme, en complète détresse, ne veut surtout pas encore être sacrifiée. Elle demande de l'aide, la plus proche d'elle et la plus accessible: la gendarmerie. Les gendarmes se rendent sur les lieux où un homme fou menace sa partenaire, il est muni d'armes de toutes sortes. Et pour ces sauveurs, la vie bascule. Ils rencontrent la mort sous le tir, geste inexcusable d'un violent.

Nous refusons de tels actes que ce soit envers les femmes, et envers ceux et celles qui portent assistance aux hommes et aux femmes en détresse. Nous savons combien la présence et l'intervention des gendarmes sont importantes dans la protection des hommes, des femmes et des enfants. 

Nous sommes dans le désarroi complet face à ces actes de barbarie. Nous voulons crier notre soutien à toute une corporation qui, nous le savons, mettent tout en oeuvre pour venir au secours des victimes de violences.

Ne nous laissons pas faire, jugeons avec rigueur et sévérité, les tueurs, les violeurs, les barbares.

Sincères condoléances à leurs familles, à leurs collègues, à la corporation.

Nous souhaitons prompt rétablissement à leur collègue blessé ce jour.

Par le comité départemental "Femmes Solidaires"

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche