Régionales : Julien Odoul (RN) estime que le Conseil Régional doit protéger contre les violences

Ces dernières semaines, les épisodes de violences urbaines se sont multipliés en Bourgogne Franche-Comté. Les émeutes et les attaques contre nos forces de l'ordre se font récurrentes, quand elles ne sont pas quotidiennes, à Besançon, Dijon, Beaune, Montbéliard et le week-end dernier à Sens dans le quartier des Chaillots.
Julien Odoul dénonce l’abandon généralisé de la classe politique régionale, notamment de la candidate sortante et de ses alliés de gauche, écologistes et macronistes assumés. Face à une situation explosive qui gangrène le quotidien de bon nombre de nos concitoyens, la seule réponse de la Région socialiste a été de multiplier les subventions au titre de la « politique de la ville » pour 22 millions d’euros entre 2017 et 2021 notamment dans les quartiers les plus dangereux sans aucun effet en terme de sécurité et de cohésion sociale.
Quant à la réponse du gouvernement, elle consiste à multiplier les effets d’annonces et à renouveler les solutions périmées qui ont échoué. En 2018, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb plaçait le quartier bisontin de Planoise en « Quartier de Reconquête Républicaine » avec un renfort "exceptionnel" de 15 postes de policiers. Le bilan chiffré en 2019 de cette politique s’était limité à une quarantaine de saisies de 2 roues... L'impuissance publique décomplexée.
Il y a quelques semaines, ce fut au tour de Chenôve et du quartier des Grésilles à Dijon d’être placés en « Quartiers de Reconquête Républicaine ». Une réaction tardive à l’expédition punitive de 150 individus d’origine tchétchène contre un groupe d'origine maghrébine ayant fait 20 blessés à Dijon avec une résolution du conflit à la suite de la médiation d’un imam illustrant l’incapacité de l’État à rétablir l’ordre républicain.
Julien Odoul appelle à un vrai sursaut pour restaurer l’ordre et la sécurité dans notre région en donnant des directives claires à nos policiers qui ont les moyens d’agir pour intervenir dans les quartiers contre les racailles et les dealers. Il réclame une justice ferme et implacable qui condamne avec des peines exemplaires et effectives. Pour cela, il est nécessaire de construire de nouvelles places de prison alors que la région Bourgogne Franche-Comté n’aura aucune ouverture prévue sur les 15.000 toujours virtuelles promises par le candidat Macron en 2017...
Le candidat du RN s'engage à faire de la sécurité une compétence régionale et proposera un véritable programme pour lutter contre l'insécurité du quotidien et les violences urbaines en Bourgogne Franche-Comté.
Avec le Rassemblement National, une région qui vous protège et où il fait bon vivre est possible !

Julien Odoul 
Tête de liste du Rassemblement National pour les élections régionales

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche