Une série d'arbres va être abattue à Chalon sur Saône compte tenu de leur état sanitaire

Rue Charlie Chaplin, rue Sarah Bernhardt et Place Armand Caillat

Sur le patrimoine répertorié de 16 000 arbres situés sur le domanie public, la Ville de Chalon-sur-Saône a sollicité l’Office National des Forêts (ONF) pour un suivi physiologique sanitaire et de tenue mécanique de 477 sujets (pour 2020). Un diagnostic de terrain a été réalisé entre août et décembre 2020 par un expert Arbre Conseil et un conseiller au bureau d’études de Bourgogne Franche-Comté. 

Cette étude démontre que cinq robiniers de la rue Charlie-Chaplin, trois de la rue Sarah-Bernhardt et sept de la place Armand-Caillat sont en très mauvais état, présentant des signes alarmants de rupture voire d'effondrement. Les services de la Ville se voient donc dans l'obligation de procéder à l'abattage de ces arbres.

 

Rue Charlie Chaplin

Cinq robiniers subissent des attraques de phelin tacheté, champignon qui altère les parties vivantes des arbres jusqu’à dévitaliser entièrement le bois. S’associent à cela de nombreuses inclusions d’écorces : les écorces sont côte à cote, les axes principaux se repoussent de plus en plus au court de la coissances présentant ainsi un fort risque de rupture.

Les services de la Ville procèderont à l'abattage de ces arbres du 29 mars au 1er avril.

À l'automne, des jeunes arbres seront plantés pour maintenir la végétalisation de la rue Charlie-Chaplin.

 

Rue Sarah Bernhardt

Trois robiniers, en bordure de parking sont en déclin avec la presence d’halaphore au collet, champignon lignivore qui s’attaque à la partie basse de l’arbre. Ce parasite provoque une grande fragilité des sujets avec dis risques important de chute de branches, voire de l’arbre lui-même.

Les services de la Ville procèderont à l'abattage de ces arbres du 29 mars au 1er avril.

À l'automne, des jeunes arbres seront plantés pour maintenir la végétalisation de la rue Sarah-Bernhardt.

 

Place Armand-Caillat

 

Six robiniers sont en mauvais état sanitaire avec des risques de rupture, un sujet est même en cours d'effondrement. La végétation de ces robiniers se fait sur des rejets qui sont le signe d'un déséquilibre dans la croissance. La santé du groupe est donc sur le déclin. Aproximité immediate des façades et de zones de stationnement, il est dangeureux de maintenir la presence de troncs et de bois fragilisés. Les travaux d’abattage sont programmés du 6 au 8 avril prochains.

 

Par la suite, les dégâts provoqués sur la voirie par le système racinaire des anciens arbres seront réparés et des nouvelles fosses végétales seront préparées. Plus grandes que les fosses actuelles, elles pourront accueillir chacune deux sujets. À l'automne, quinze jeunes arbres seront plantés pour maintenir la végétalisation de la place Armand-Caillat.

Deux variétés différentes sont proposées, l'une à floraison printanière et l’autre à floraison estivale.

Première essence : fraxinus ornus. Arbre de 8-10 m de haut pour 7-8 m de large qui fleurit blanc au printemps. Arbre résistant au sec et au développement moyen.

Deuxième essence: lagerstroemia indica (lilas des Indes). Arbre de 3 à 4 m de haut pour 3 m de large qui fleurit rose en été. Résistant lui aussi au sec et au climat urbain ; un autre de ses atouts est un feuillage rouge vif à l'automne.

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche