Le service de soins infirmiers à domicile de Chalon sur Saône demande à être reconnu du Ségur de la santé

La première version du Ségur de la santé, qui réservait la hausse de salaire de 183€ nets/mois aux professionnels paramédicaux des établissements de santé et EHPAD publics et privés non lucratifs avait suscité la grogne de nombreuses structures, dont les intervenants à domicile, qui s'en trouvaient exclus.

Cinq mois plus tard, quasiment jour pour jour, la transposition « socle » du Ségur ne se voit pas encore appliquée à l’ensemble des Infirmières et aides-soignants relevant de la Fonction publique territoriale.
Cette pandémie a certes mis en lumière l’utilité sociale mais aussi la grande détresse de ce secteur déjà dévasté par des années d’austérité budgétaire. C’est dans ce contexte que le gouvernement s’obstine à gratifier certains professionnels... et pas d’autres ! Selon les structures, le contrat de travail, un trop gros nombre est, de nouveau, laissé sur le côté !

Pas de prime "grand âge" non plus :
La principale activité des aides-soignantes et des Auxiliaires de vie de la ville de Chalon sur Saône, est de prodiguer des soins d'hygiène quotidiens à des personnes âgées dépendantes, afin qu'elles puissent continuer à vivre chez elles. Prévenir, différer l’entrée à l’hôpital ou dans un établissement d’hébergement des patients, c'est la mission du Service de Soins Infirmiers à Domicile de Chalon sur Saône.

En complément de la revalorisation salariale promise par le gouvernement, une prime "grand âge" de 100€ nets mensuels a été "créée pour les aides-soignants et auxiliaires de vie exerçant auprès des personnes âgées. »
Cette prime, doit être dans l’idéale prise en charge à 100% par l'ARS. Pour l’instant, aucune annonce n’a été faîte dans ce sens...

Tout ceci est bien sûr inacceptable, il y a là une rupture d’égalité entre personnel de même fonction. Les recrutements pour la Ville de Chalon, sont compliqués avec cette disparité, quel en est le but ?

Que les collectivités ne puissent plus fournir ce service aux citoyens ? Que les collectivités ne puissent plus avoir de médecine du travail pour leurs agents ? Comment ne pas le voir ainsi, face aux choix gouvernementaux ?

Le Syndicat CGT Ville et Grand Chalon a demandé, lors du Comité Technique, que La collectivité entame un chantier avec les Organisations Syndicales, afin de pallier cette inégalité. La réponse du Maire a été positive.

Le Syndicat CGT Ville et Grand Chalon, ne peut se satisfaire de cette situation face aux agissements délibérés du gouvernement qui n’assume pas ses responsabilités et ses engagements.
OUI, nous négocierons avec notre employeur, mais NON nous n’arrêterons pas de demander que cette inégalité soit effacée par CE gouvernement.

En ce 08 Avril 2021, où la CGT appelle « les oubliés du Ségur à faire entendre leur voix », les personnels de santé de la Ville de Chalon, ont tenu à ce que les usagers Chalonnais connaissent la vérité par voie de presse sur ce point.

Hôpitaux ou Collectivités Territoriales = MÊME RECONNAISSANCE, MÊME SALAIRE !

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche