PLATRET/DEBOUT LA FRANCE - "La grave faute politique de Gilles Platret" pour Rémy Rebeyrotte

"Les amis de mes amis sont mes amis", dit la fameuse maxime.


En s'alliant avec M. Dupont-Aignan, que nous ne connaissons que trop à l'Assemblée Nationale, c'est-à-dire à l'allié des Le Pen au second tour de l'élection présidentielle de 2017, M. Platret a franchi un nouveau pas et se rapproche encore davantage de l'extrême droite, dépassant la droite extrême qui était déjà son  terreau.

Comment peut-on se dire "gaulliste" et se rapprocher de ceux qui n'ont cessé, dans leurs idées, dans leurs actions et dans leur héritage, de combattre et de poursuivre de leur vindicte permanente le Général de Gaulle et les valeurs démocratiques et républicaines dont il était l'incarnation et qu'il a été rétablies à deux reprises.

 

Pour le Général, "la seule querelle qui vaille est celle de l'Homme" ; pour ces gens-là, la seule querelle qui vaille est la haine de l'autre, le repli identitaire, la goujaterie et la provocation sans limite.


Les 20 et 27 juin, chacun, en conscience et en responsabilité, dans l'isoloir, sera amené à faire la part des choses. C'est justement cela, la démocratie. Veillons surtout à la préserver et à la faire vivre.


Rémy REBEYROTTE

Annonces

Pub BFC

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche