Chalon sur Saône

Rassemblement de soutien aux syndicalistes mis à pied devant Verallia

Lundi matin, plus de 300 manifestants s'étaient rassemblés devant l'usine Verallia de Chalon-sur-Saône, en soutien aux trois syndicalistes mis à pied, menacés de sanction pour avoir parlé à la presse, d'un risque de «pollution à l'amiante». Plus de détails avec Info Chalon.

Ce lundi matin, dès 9 heures, plus de 300 syndicalistes et Gilets Jaunes du Chalonnais, selon les chiffres de la CGT, s'étaient donné rendez-vous devant l'usine Verallia de Chalon-sur-Saône, pour soutenir Christophe Bride, secrétaire-adjoint à la CGT, Philippe Girardot, secrétaire CGT, et Sébastien Boulogne, élu CSE, 3 lanceurs d'alerte de Verallia mis à pied et sous le coup d'une procédure de licenciement et qui avaient alerté la presse au sujet d'une «pollution à l'amiante» sur le site de l'entreprise (ex Saint-Gobain).


Une procédure disciplinaire est en cours contre eux. 2 d'entre eux étaient convoqués pour un entretien, dès aujourd'hui. Le 3ème est convoqué demain.


Tour à tour, les 3 syndicalistes mis en cause par la direction de l'entreprise et menacés de sanction pour avoir parlé à la presse, ont pris la parole, en fin de matinée.


Pour finir, l'Intersyndicale invitait les manifestants présents à un barbecue sur le parking de Verallia, dans la bonne humeur.


Prochains rendez-vous de la mobilisation, des assemblées générales sont prévues de 10 heures à 12 heures, mardi, mercredi et jeudi, avant une retraite aux flambeaux, à 18 heures, au départ de la Maison des Syndicats.

 


(Photos gracieusement fournies par Benjamin Gomes)

 

 


Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche