Chalon sur Saône

Chalon entre en confinement, nous offre cet inimaginable spectacle d’une ville déserte, aux locaux fermés.

On peut se laisser toucher par l’intensité dramatique du moment mais on peut choisir de s’en réjouir : enfin ! Enfin les mesures de sécurité visant à prévenir la contagion et donc la propagation de ce virus Corona sont réellement prises et elles se mettent en place.

Le président de la République en appelait hier à la conscience citoyenne ? Réjouissons-nous, elle semble gagner du terrain.

Les commerçants qui sont autorisés à ouvrir prennent tous les mesures auxquelles ils peuvent recourir : les uns aménagent des horaires les matins, d’autres ne veulent plus d’argent liquide, d’autres acceptent la monnaie et portent des gants. On voit placardées sur les vitrines les consignes : garder les distances entre nous, n’entrer que par deux dans les boutiques, etc. Tout rassemblement est désormais interdit, il faut rester physiquement distants c’est primordial.

Nouvelles dispositions sur Chalon et le Grand Chalon, la police patrouille

Des voitures de police, nationale et municipale, patrouillent et le vide des rues les rend archi-visibles : si la conscience citoyenne ne suffit pas, alors on veillera au respect des règles exceptionnelles en vigueur depuis ce mardi 17 mars 2020 à midi, par d’autres moyens. Ici et là on croise des jeunes gens en errance, déjà très alcoolisés, dans leurs mondes, à côté de ce qui se joue collectivement. On en croise peu, ce midi. Ceux qui parmi eux ont conscience de ce qui se passe, doivent se sentir davantage vulnérables.

La Ville de Chalon et le Grand Chalon ont communiqué ce matin les dispositions prises suite aux annonces d’hier soir : tous les services d’accueil au public sont fermés, les équipements sportifs et les locaux associatifs aussi ; fermeture des déchetteries sur le territoire du Grand Chalon ; enfin, gratuité du stationnement de surface sur l’ensemble du territoire de Chalon-sur-Saône. Pour mémoire chacun est appelé à restreindre ses déplacements au strict nécessaire.

Faire avec son anxiété, et la contenir

Réjouissons-nous, oui, mais que faire de l’anxiété que la majorité d’entre nous ressent, à des degrés divers, et bien sûr pour des raisons différentes aussi ? Se rappeler que nous tous sommes logés à la même enseigne, que l’inconnu accompagné de la privation (temporaire) d’une part de nos libertés doit être comprise comme une nécessité absolue et que si nous jouons le jeu, alors les infrastructures indispensables (en dehors du secteur médical, qui prend une place à part et sur lequel reposent tant d’exigences et de charges) pourront tourner et répondre à nos besoins. A chacun de trouver ses trucs, ce qui lui fera du bien, mais en tout état de cause il faut rester le plus calme possible.  

Et puis se parler, s’appeler, prendre soin des autres comme de soi-même, se rendre des services en respectant les mesures d’hygiène et de distance physique entre les corps. Se soucier, en gardant la tête sur les épaules. Des cavistes ont décidé d’ouvrir, des chocolatiers aussi, décidant que leurs produits pouvaient contribuer à adoucir certains moments, tout n’est donc pas perdu.

Le temps de la mesure

Le confinement est le temps de la mesure, en toutes choses, c’est là son versant positif. Il faut tenir bon, et passer les pics attendus de maladie déclarée, en gardant chevillée à soi la certitude qu’enfin nous faisons ce qu’il faut pour ne pas propager ce virus et endiguer la pandémie.

Florence Saint-Arroman

Pour tout renseignement à caractère général, les usagers de la ville de Chalon et du Grand Chalon sont appelés à contacter le numéro vert : 0 800 07 11 00 (appel gratuit).

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche