Chalon sur Saône

Bras de fer entre un investisseur immobilier Chalonnais et un gestionnaire de copropriétés

Suite à un problème technique survenu en juin 2019, un jeune investisseur de Chalon-sur-Saône se voit facturer l'ensemble des travaux sur un portail collectif défaillant. Refusant de payer l'intégralité des travaux, il est en litige avec l'agence chargée de la gestion de la copropriété. Plus de détails avec Info Chalon.

Dans la nuit du 13 au 14 juin 2019, un locataire est resté coincé en voulant de son garage (accès garages sous l'immeuble en partie commune); l'ouverture du portail à la télécommande ne fonctionnait plus, empêchant ce dernier de sortir, alors qu'il avait pu avoir accès au garage.


D'après celui-ci, l'ouverture par le biais de la clé ne fonctionnait pas non plus.


Bien embêté, ce Chalonnais contacte alors son propriétaire, en dépit de l'heure tardive.


Fort heureusement pour le jeune homme, son propriétaire ne dormait pas encore. Ce dernier contacte d'autres résidents de sa connaissance. Malheureusement pour le locataire coincé, personne n'a répondu favorablement à sa demande, voire pire, certains refusaient obstinément de descendre afin de voir s'il s'agissait bien d'un dysfonctionnement de la télécommande ou du portail.


Le locataire n'avait plus d'autre choix que de contacter le CIS de Chalon-sur-Saône.


Les sapeurs-pompiers sont intervenus sur les lieux, une copropriété située dans la Rue du Transvaal, et ont rapidement dévérouillé le portail, libérant ainsi le locataire.


Dans le rapport d'intervention des soldats du feu, il n'a été fait mention d'aucun dégât.


En contact avec le propriétaire, les sapeurs-pompiers ont demandé s'ils devaient remettre le portail. Estimant que remettre le portail pourrait entraîner des désagréments similaires à d'autres résidents, le jeune investisseur immobilier a préféré le laisser ouvert.


Le lendemain, le propriétaire prévient alors le syndicat de copropriétés afin d'expliquer les faits. Entre temps , un prestataire, dépêché par l'agence, a été chargé de remettre en place les vérins.


À la grande surprise du jeune propriétaire, l'ensemble des travaux réalisés afin de remettre en état le portail lui a été imputé au lieu de répartir les frais à l'ensemble des propriétaires.


De plus, «le portail tombait souvent en panne», d'après plusieurs propriétaires.


Deux mois plus tard, le gestionnaire de copropriétés facture à nouveau celui-ci pour le remplacement de la platine de commande (circuits imprimés), des travaux réalisés au mois d'août, car le problème venait apparemment de ça.


«Vu que mon locataire était le dernier à être coincé et qu'il y a eu intervention des pompiers, on me glisse la facture de nouveau dans mes provisions sur charges, sans être averti et sans avoir eu la facture. Heureusement que je lis mes factures avant!», s'indigne le propriétaire.


«Ils m'ont dit que ces interventions pouvaient être récupérées auprès de mon locataire et qu'il devait faire fonctionner sa responsabilité civile pour se faire rembourser. En sachant qu'il n'a commis aucune dégradation, surtout qu'il est rentré en voiture. Tout ça pour que la copropriété fasse des économies sur des franchises d'assurance ou d'éventuels frais de réparation...», poursuit-il.


Actuellement, le propriétaire qui refuse de payer l'intégralité des travaux est toujours en litige avec le gestionnaire de propriétés.


Contactée, l'agence en charge de la gestion de la copropriété n'a pas encore donné sa version des faits.

 

 

 

Karim Bouakline-Venegas Al Gharnati

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche