A lire

Info-chalon.com a lu pour vous … « Pilleurs d‘Etat » et « Délits d’élus » de Philippe Pascot

A première vue, les mauvais esprits pourraient dire que le travail de Philippe Pascot flirte avec le poujadisme et résonne parfaitement avec la méfiance grandissante des électeurs envers leurs représentants politiques. Un phénomène d’édition qui a doucement fait son chemin.

 « On ne le dira jamais assez, tous les parlementaires ne sont pas pourris. C’est même une minorité d’entre eux, mais force est de constater qu’ils profitent d’une mansuétude complice de la majorité de leurs collègues. » Ancien adjoint à la mairie d’Evry quand le maire s’appelait Manuel Valls et ex-conseiller régional PRG, toujours directeur d’une salle culturelle dans cette cité de l’Essonne et sans aucun mandat électif après vingt-cinq ans d’activité dans ce milieu, l’auteur milite pour « une transparence totale de l’exercice politique ». Elu, le bonhomme est toujours apparu tel un OVNI « incontrôlable »  pour ses collègues et raconte avoir refusé des pots-de-vin, ce qui, dit-il, « en a choqué quelques-uns ».

Si « Délits d’élus » s’apparente plus à un catalogue, région par région, département par département des élus condamnés pénalement en justice, (600 sont cités dans le tome 2, 400 dans le tome 1), « Pilleurs d’Etat », gardant le même esprit, s’en tient au factuel et analyse, précisément et sans emphase, les petits passe-droits et avantages que les élus de la République cumulent et gardent discrets, sinon secrets. Dans « Pilleurs d’Etat », il parle retraite, pension de réversion, de prêts à taux préférentiel, de déclarations d’intérêts. Autant d’avantages qui semblent scandaleux quand on n’en bénéficie pas et qu’on oublie de réformer une fois aux manettes. En Saône-et-Loire, le tome 1 de « Délits d’élus », parus en février 2014, n’épingle étonnamment qu’Arnaud Montebourg, condamné en 2012 pour insulte publique envers les dirigeants d’une société qu’il a traité « d’escrocs ». Il a été condamné à verser un euro symbolique et a fait appel. Mais beaucoup d’autres jugements recensés sont davantage croquignolets, graves et agaçants.

Sans méchanceté, mais sans les rater non plus, Philippe Pascot épingle « le fervent militant du mandat unique tant que lui-même n’en a pas eu plusieurs », le parlementaire ou maire qui fait gentiment travailler sa famille,  l’élu infaillible qui confond affaires de sa société - et grâce à un plan d’urbanisme local joyeusement modifiable- avec les portefeuilles publics.

Dysfonctionnements, anomalies, malhonnêtetés. De la fausse attestation au voyage d’agrément, des places gratuites à vie sur Air France pour les ministres aux billets SNCF gracieux des parlementaires. Des maires, restaurateurs, qui installent des arrêts de bus face aux restaurants qu’ils possèdent. Ou qui viabilisent des terrains familiaux par délibérations.  Des récidivistes inéligibles qui finissent par réussir à faire muter un Préfet qui veut  enfin les destituer…« C’est un recensement de choses que les élus font, qu’ils ne devraient pas faire mais qu’ils nous interdisent à nous de faire », raconte aussi  l’auteur. En accord avec l’air du temps, Philippe Pascot pointe « les dérapages de ceux qui doivent nous montrer l’exemple ». Autant d’abus, à gravité très variable, qui deviennent insupportables au citoyen en temps de crise.

La vidéo de l’interview donnée à Jean-Jacques Bourdin sur RMC/BFM le 7 mars dernier a été vue plus de dix millions de fois sur internet et ses livres, au nombre de trois aujourd’hui, connaissent un succès mérité, sans que pour cela, l’auteur ne squatte les plateaux télé. L’auteur s’en tient aux faits et souvent, se contente de les mettre en lumière. Ses devises : « II y a moins d’élus pourris qu’on le croit, mais plus qu’on ne le sait » et « pour ne pas favoriser les extrêmes, il faut être exemplaire… et transparent ». Une formule qui lui réussit jusqu’à maintenant, puisque des dizaines de milliers d’exemplaires ont été vendus.

F.Genestier

 

« Pilleurs d’Etat », paru en 2015. « Délits d’élus », tome 1 avec Graziella Riou Harchaoui en 2014. Le tome 2 « Du goudron et des plumes » vient de paraître. 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche