Agglomération chalonnaise

Les professionnels de la psychiatrie réunis autour de l'usage des activités physiques et sportives

Portée par l'unité intersectorielle de soins et activités à médiation du Centre Hospitalier de Sevrey, la journée aura permis de mettre en avant le rôle essentiel des activités physiques et sportives dans le traitement des maladies psychiatriques.

Le colloque organisé par le CHS Sevrey et son unité dédiée l'UISAM aura révêlé toute son importance. Trop souvent considérées comme des activités dites "occupationnelles", les activités physiques et sportives sont le parent pauvre de la psychiatrie en France et il faut parfois, et même trop souvent lutter ardemment pour se voir accorder des moyens tant financiers qu'humains pour pouvoir organiser toutes sortes d'activités. 

Intégrer les activités physiques et sportives comme un outil thérapeutique au service des patients, c'était bien le sens du colloque, s'appuyant en cela sur toute une série d'expériences dont celle relatée par François Chaix, Guide de haute montagne et Rudy Opiola, moniteur en activités physiques et soins adaptés à la santé affecté à l'atelier sport de l'UISAM au CHS de Sevrey. S'appuyant sur leurx expériences respectives, l'un et l'autre ont fait état du bien-fondé des activités sportives dans la prise en charge de la psychiatrie. 

L'IUSAM  de Sevrey dispose d'une quinzaine de soignants et met en place toute une série d'ateliers qui vont de la musicothérapie, équinothérapie, sinothérapie... Autant d'activités qui ont fait leur preuve et permettent aux patients de reprendre confiance en soi, de gérer leurs émotions et de mieux s'intégrer. Des conséquences qui se mesurent aussi sur le degré d'observation de la partie médicamenteuse. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche