Bourgogne

La Région réunit le premier Comité stratégique de l’Economie sociale et solidaire pour renforcer le dialogue avec ses partenaires

La Région Bourgogne-Franche-Comté, cheffe de file en matière de développement économique, a mis en place une instance de dialogue avec les têtes de réseau de l’Economie sociale et solidaire (ESS) dont la première réunion s’est tenue mardi 3 avril, à Besançon. Voulue par la Présidente de Région pour apporter souplesse et proximité dans le dialogue entre la collectivité et les acteurs de l’ESS, elle se réunira tous les six mois.

Denis Hameau, vice-président de la Région Bourgogne-Franche-Comté en charge de l’Economie sociale et solidaire, et Francis Cottet, conseiller régional en charge de l’Innovation sociale, ont reçu une vingtaine de représentants des structures de l’ESS*. Etaient notamment représentés la Chambre régionale de l’ESS (CRESS), l’Union régionale des sociétés coopératives et participatives (URSCOP), le secteur de l’aide à domicile, le réseau France Active, ou encore la Fédération des entreprises d’insertion et le Mouvement des entrepreneurs sociaux (Mouves). 

 

Le comité a permis de dresser un bilan de l’action régionale depuis le début du mandat et de recueillir les attentes et les besoins d’adaptation de l’écosystème de l’ESS. Les élus ont ensuite souhaité entendre les réseaux sur les dynamiques collectives qu’il convient de lancer ou d’accélérer. Il a aussi été question de l’accélérateur national de l'innovation sociale et l'initiative French Impact lancés par le Gouvernement en janvier 2018, de l’action en faveur des mobilités solidaires et inclusives en particulier dans les territoires ruraux, et de la finance participative et citoyenne.

 

Le vice-président  Denis Hameau a précisé : « Le développement de l’ESS nécessite une écoute attentive et une innovation constante dans les rapports que la Région entretient avec les acteurs, que ce soit les entrepreneurs sociaux, l’aide à domicile, les investissements structurants, la promotion de ce qui se fait et qui fonctionne. Nous voulons aussi, sans sortir des cadres, avoir une plus grande agilité sur certains sujets, comme le lien avec les outils nationaux, la lutte contre les « zones blanches » de mobilité ou bien encore l’appropriation des moyens de la finance solidaire par nos territoires. »

 

En 2018, le budget régional en faveur de l’ESS s’élève à 8,6 millions d’euros et à 5 millions d’euros en faveur de la vie associative. En 2017, toutes politiques confondues, la Région a accordé 173,2 millions d’euros à 800 associations et à 24 coopératives, soit 13 % du budget régional.

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche