Chalon dans la rue

CHALON DANS LA RUE 2018 – Ni Dieu, ni maître, mais beaucoup de bons moments avec Le Barbier, de L’Amicale des misanthropes

Si Dieu existe, ses oreilles doivent siffler à chaque représentation du spectacle de L’amicale des misanthropes, dans la Cour de l’ancienne prison. Le retour d’info-chalon.com.

Faut-il vous recommander d’aller voir Le Barbier, spectacle de L’amicale des misanthropes joué dans la cour de l’ancienne prison ? Si vous jugez que la pensée de Spinoza était celle d’un hérétique doublé d’un blasphémateur… Si votre plus grand regret demeure que Nietzsche soit mort fou dans un prototype d’EHPAD et non brûlé vif sur un bûcher… Si vous croyez vraiment que soixante-dix vierges s’offriront à vous une fois que vous vous serez fait éparpiller façon puzzle dans un café ou un bus, après avoir crié « Allah Akbar ! »… Si vous avez défilé avec des poussettes en 2013 en criant « un papa, une maman, on ne ment pas aux enfants »… Si vous remerciez Dieu chaque matin de vous avoir fait homme et non pas femme… Pas sûr que ce spectacle vous fasse rire. Ceci précisé, dans la mesure où l’on ne vit pas dans une théocratie, vous ferez bien ce que vous voudrez.

Pour les athées, ces gens assez téméraires pour affirmer que Dieu n’existe pas alors qu’on n’en sait strictement rien, ce spectacle sera comme du « pain béni ». Ils pourront aisément bouffer du curé, de l’imam, du rabbin ou de toute autre variété de gourou, le tout avec un air entendu.

Pour les sceptiques, les agnostiques, ceux qui doutent, ne voient dans l’existence de Dieu qu’une hypothèse, Le Barbier fera plutôt l’effet d’un grand bol d’air frais. En effet, la troupe de joyeux drilles officiant sur scène est drôle. Grâce à une intrigue judicieusement tirée par les cheveux, ainsi qu’à des dialogues bien léchés et des réparties bien senties, elle interroge plus qu’elle n’assène des « vérités » toutes faites. Surtout, dans un contexte où l’on se met à reparler du « droit au blasphème » et de limiter la liberté d’expression, surtout quand elle est exercée par Charlie Hebdo, le spectacle de L’Amicale des misanthropes fait beaucoup de bien. On se sent moins seul. On se prend même à espérer qu’on ne sera pas un jour tous obligés de se mettre à genoux ou à quatre pattes pour invoquer la miséricorde d’un Dieu qui, à bien y réfléchir, ressemble plus à une surface de projections des psychés humaines qu’à quoi que ce soit d’autre.

Bref, Le Barbier est à voir, surtout si vous en avez plein le dos des grenouilles de bénitiers, des pratiquants à géométrie variable, de toutes celles et tous ceux qui vous brisent les noix avec leurs règles même pas transcrites dans le seul droit qui, à ce jour, est réputé s’appliquer : le droit positif français, à savoir l'ensemble des règles de droit effectivement en vigueur en France. Pour les autres, info-chalon.com décline toute responsabilité en cas d’infarctus ou de crise de nerfs.

Samuel Bon

Infos pratiques :

Compagnie : L'amicale des misanthropes

Spectacle : Le Barbier

Lieu : Cour de l'ancienne prison (pastille 9)

Durée : 1 h 10

Dates et horaires : samedi 21 et dimanche 22 juillet, de 10 h 45 à 11 h 55

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche