Chalon sur Saône

A Chalon sur Saône, l'hôpital doit économiser 8 millions d'euros sur 4 ans...

69 emplois seront supprimés notamment dans le cadre de l'externalisation du ménage... et à la clé une économie de 700 000 euros/an. Les explications d'info-chalon.com.

Bruno Legourd, Directeur de l'hôpital de Chalon sur Saône est revenu pour info-chalon.com sur le dossier de l'externalisation du ménage. "Une externalisation de certains services seulement" précise Bruno Legourd, qui souligne aussitôt "que les services les plus stratégiques de l'hôpital resteront internalisés". Reste que l'hôpital doit faire face à un vaste plan d'économie qui avoisine les 20 millions d'euros sur la communauté hospitalière du nord Saône et Loire et 8 millions pour le seul hôpital de Chalon sur Saône. Un plan d'économie qui doit trouver son aboutissement d'ici 2020. Initialement, le premier scénario réclamé par l'Agence Régionale de Santé avoisinait les 24 millions d'euros. "Un scénario inacceptable en l'état" a aussitôt précisé le directeur de l'établissement, soulignant qu'un compromis avait été trouvé sur les 20 millions, se "répartissant pour un tiers sur de nouvelles recettes et pour 2/3 sur des économies de fonctionnement". Une économie de fonctionnement sur laquelle se situe le recours à l'externalisation du ménage, "pour 50 % de l'hôpital". 

A terme ce sont 69 emplois nets qui seront supprimés au tableau des effectifs de l'hôpital soit 17 par an, "avec des départs à la retraite non remplacés mais également un plan de formation pour 16 agents afin de devenir aide-soignant, la suppression des CDD, la titularisation des CDD de plus de 18 mois avec des conventions de stagiairisation". 

Pour Bruno Legourd, "le recours à l'externalisation partielle du ménage, c'est une économie substantielle de l'ordre de 700 000 euros/an à terme", une fois le plan progressif d'économie mis en place. Du côté des organisations syndicales et notamment de la CGT, "l'externalisation du service ménage des chambres va briser cette chaine autour du patient en cloisonnant les missions de soins. Que feront les employés du prestataire de service face aux différentes demandes de patients que les agents de service hospitalier géraient jusqu'à présent ? Servir un verre d'eau, apporter une couverture supplémentaire, tendre la sonnette, la télécommande, toutes ces tâches qui ne seront pas dans les attributions de travail des employés(e) de la société de nettoyage. De fait un maillon du liende communication sera perdu". Autre interrogation soulevée par l'organisation syndicale, "les personnels de la société de nettoyage ne seront présents qu'en pointillé sur la journée, contrairement aux ASH qui pouvaient à n'importe quel moment intervenir sur des incidents de propreté". 

Laurent Guillaumé

Photo Laurent Guillaumé

Météo locale

Recherche

Mode et beauté