Chalon sur Saône

D'ici à 2019, le quartier de la Sucrerie accueillera un nouveau bâtiment

La présentation détaillée a été effectuée ce mercredi matin en présence de Sébastien Martin, d'Isabelle Dechaume, d'Annie Lombard et Alain Gaudray. Le bâtiment prendra place dans le prolongement de Chalon Formation.

L'association médico-éducative chalonnaise a dévoilé ce mercredi les grandes lignes du projet immobilier qui prendra place dans le quartier de la Sucrerie  en prolongement de Chalon Formation. L'association qui gère l'Institut médico-Educatif, des foyers d'hébergements et l'établissement et service d'aide par le travail est face à un cruel besoin de place sur Chalon sur Saône depuis de nombreuses années. L'aboutissement du projet de la Sucrerie, "cela fait 5 ans que le dossier était sur la table" a précisé Sébastien Martin, Président du Grand Chalon, qui a concédé les terrains à la SEM Val de Bourgogne qui assurera la maîtrise d'ouvrage pour le compte de l'AMEC. Michel Lacouche, directeur général de l'association et le cabinet d'architecte KIOSK ont levé le voile sur le bâtiment de 33 places, à savoir 5 places de plus que la capacité d'accueil actuelle. 

Actuellement, les résidents logés  dans des locaux derrière la cathédrale de Chalon sur Saône, devenus trop exigus et non fonctionnelles, seront transférés à l'horizon 2019. Plusieurs scénarios avaient été envisagés tels que la réhabilitation de ces locaux appartenant à la ville de Chalon, ou encore la réhabilitation avec l'OPAC de 6 étages d'un immeuble. Deux pistes laissées de côté, compte tenu du coût prohibitif et des contraintes techniques. Au final, c'est un projet à hauteur de 5 millions d'euros qui verra donc le jour, grâce au soutien financier et logistique du Conseil départemental de Saône et Loire, représenté par sa Vice-Présidente, Isabelle Dechaume, qui a tenu à saluer le travail entrepris par toutes les équipes.

Le rez de chaussée du futur bâtiment abritere le service d'accueil de jour sur une vingtaine de places, avec la présence sur l'ensemble du bâtiment de trois unités de vie, avec le partage entre l'ESAT et les personnes vieillissantes. Rappelons à toutes fins utiles que l'AMEC prend en charge près de 320 persones en situation de déficience intellectuelle. 

Sébastien Martin a tenu à préciser l'importance que prenait le quartier de la Sucrerie avec la volonté de donner à la sucrerie toutes les dimensions sociales et économiques. 

Laurent Guillaumé

 

Météo locale

Recherche

Mode et beauté