Chalon sur Saône

Chalon-sur-Saône - Loeïza Jacq, photographe, investira l'Hôtel & Brasserie Le Saint Georges en 2017

Après Frédéric Stucin, photographe-portraitiste des grands noms du cinéma, de la chanson, du monde des affaires, de la politique... c'est au tour de Loeïza Jacq de se prêter à l’aventure photographique proposée par le musée Nicéphore Niépce et l'Hôtel & Brasserie Le Saint Georges. Rencontre...

Avec cette micro-résidence, qui a eu lieu du 5 au 11 décembre, Loeïza a voulu valoriser le fonds du musée et le spectateur, "celui qui regarde". Pour cela, l'artiste a réuni un petit groupe de 10 personnes du musée, de l'hôtel et de l'extérieur et, après avoir extrait dans les collections du musée des photographies intrigantes mais polysémiques, elle a proposé aux participants de sélectionner une image et d'élaborer un récit autour de la photographie choisie. Ainsi, fit-elle dialoguer les photos d’hier, conservées dans les collections, avec les Chalonnais d’aujourd’hui. 

A leur domicile ou sur leur lieu de travail, au cours d’un entretien enregistré en audio, les participants racontent, et Loeïza réalise des portraits indirects et intimistes, une photographie d'un détail du corps et quelques particularités de son environnement.  

"L'imaginaire permet une prise sur le réel"*

"C'est un travail sur la subjectivité car chacun d'entre nous a une manière unique de regarder une photo. J'ai procédé ensuite à un portrait "fragmenté" de la personne qui regarde et qui raconte ; des fils qui se tissent", nous explique la jeune et talentueuse photographe. "J'ai voulu faire des portraits pleins de douceur qui laissent planer le mystère sur l'identité du photographié, ainsi la personne peut revendiquer ou non le portrait. Le son aura une place très importante dans l'installation qui sera présentée. La voix, c'est quelque chose de très charnel, d'extrêmement chargé de la personne et qui prend tout l'espace. Je ne pouvais pas imaginer cette exposition sans cette composante", poursuit-elle.

"Nous sommes faits de la même substance que nos rêves et notre petite vie est toute ceinte de sommeil", fait dire Shakespeare à Prospero dans La Tempête.

Venant du spectacle vivant, Loeïza Jacq croise les disciplines et développe des installations avec du son. Son travail porte sur la subjectivité, les rêves, les cauchemars mais aussi sur le basculement, la possibilité de la chute. Elle propose des photographies, le plus souvent épurées, car ce qui l'intéresse, c'est " de proposer une matière susceptible de déclencher l'imaginaire". Sa série "Je vole" et "Les rêves prêt-à-rêver" composés de 5 livres d'artiste (dont le premier de la collection est à découvrir de toute urgence à la boutique-librairie du musée Nicéphore Niépce), invitent à l'introspection. 

Vous pourrez retrouver le travail de Loeïza dans une exposition qui aura lieu en 2017. Partenaire du musée Nicéphore Niépce depuis 2013, l'Hôtel & Brasserie Le Saint Georges accueille chaque année 3 expositions de photographie contemporaine dont, depuis 2016, une exposition qui présente le travail d'un jeune photographe en résidence à l'Hôtel Saint Georges. 

En savoir plus sur Loeïza Jacq : Loeïza Jacq est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure de Photographie (ENSP) d’Arles depuis 2013. Ce sont les agrandisseurs poussiéreux des Beaux-Arts de Rennes qui l'avaient révélée à  la photographie alors qu’elle cherchait justement à photographier la poussière. Loeïza dispose également d'un master sur le théâtre britannique contemporain et un diplôme sur Shakespeare de la Royal Academy of Dramatic Art de Londres ; elle a, avant d'être photographe, exercé comme comédienne à Glasgow et metteur en scène à Paris. Ces dernières années, elle a photographié l’Asie centrale (Iran, Afghanistan, Ouzbékistan, Kirghizstan) pour des ONG.  Mais pour sa recherche photographique actuelle, elle peut se contenter de voyager à l'intérieur d'une cheminée. http://theinvisibleforest.org/ 

* Loeïza Jacq

Photographie portrait de Loeïza : info-chalon.com 

Autres photographies : crédit photo Loeïza Jacq - photos transmises par le Musée N. Niépce pour illustrer l'article

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche