Chalon sur Saône

Chalon-sur-Saône, PSYARTFORMATION inaugurera ses locaux samedi 7 janvier

Cet organisme de formation, qui prône "l'être ensemble", implanté au centre de Chalon-sur-Saône, vous convie (sur inscription) à l'inauguration de ses locaux en présence de l'artiste peintre algérien Karim Beladjila.

Des locaux flambants neufs, un lieu qui se veut vivant dans l’échange professionnel et des compétences, un lieu donc de rencontres mais également d’évènements, de conférences, d’ateliers, de réunions inter-professionnelles, et d’expositions... PSYARTFORMATION vous convie à ce moment de convivialité et d'échanges nourrissants.

Au programme : 

  • Présentation de PSYARTFORMATION, ses spécificités, ses acteurs
  • Ouverture de l’exposition "Présences" avec l’artiste Karim BELADJILA
  • Apéritif
  • Echanges, rencontres et visite de l’exposition

Renseignements :  www.psyartformation.com Inscription : tél. 0683312316 - PSYARTFORMATION9 Ter rue des Pattes (accès par la rue des Pattes), Chalon-sur-Saône

En savoir plus sur l'artiste : "Né à Constantine en 1985, troisième d’une famille de quatre enfants, dans l’incapacité d’investir pleinement l’enseignement et la socialisation que proposent l’école, Karim Beladjila se désintéresse des études qu’il abandonne à la fin de la classe de première. D’autres difficultés personnelles l’amèneront à s’enfermer dans trois années de mutisme, d’insomnie et de désordres alimentaires au sein de la maison familiale. Il tente ensuite de se reconstruire et finit par trouver un emploi en tant qu’informaticien dans le commerce de produits pharmaceutiques.

Ce n’est qu’en octobre dernier, à l’âge de trente ans, qu’il renoue avec l’expression de soi, poussé par un besoin, une nécessité. Dès lors il s’autorise à créer, offrant à tous l’unicité de son regard, dans un corpus d’œuvres cohérent transcendant les traumatismes du passé en un travail d’une présence intense. En l’absence de formation artistique, nous pouvons dire que son œuvre relève de ce que Jean Dubuffet nomme Art Brut. C’est en effet sans références culturelles qu’il explore la peinture, travaillant la matière à l’aide d’une gomme ou avec les doigts. Après une première période, il rejoint sans le savoir l’ambiance de Munch, et plus récemment ses dernières créations entrent en résonance avec le travail de Brassaï.

Très vite, son travail est repéré sur Facebook par un collectionneur, puis par la galerie Kef Noun où il est convié à exposer alors qu’il ne peint que depuis huit mois. C’est également grâce à l’exposition de ses œuvres sur Internet qu’il est invité en tant qu’artiste, à être parrain de la manifestation Juillet en Art-Thérapie, en Bourgogne, ce qui lui donne l’occasion de présenter son travail pour la première fois en France.

Il obtient très rapidement une reconnaissance officielle, avec la délivrance de la carte professionnelle d’artiste, et une exposition au centre culturel d’état Malek Haddad de Constantine. Une bourse française d’aide aux jeunes artistes lui est attribuée. Il obtient très rapidement une reconnaissance officielle, avec la délivrance de la carte d’artiste, et une exposition au centre culturel d’état Malek Haddad de Constantine. Alors que sa première peinture à l’huile ne date que de décembre dernier, Karim Beladjila poursuit son travail avec une exposition en novembre 2016 à Annaba. Suivront son exposition à Chalon sur Saône, puis Villeneuve l’Archevêque, Alger, et à nouveau Constantine, augurant une prolifique année 2017." 

Texte et photos : transmis par PSYARTFORMATION pour publication

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche