Chalon sur Saône

Florence de Ponthaud-Neyrat, bienfaitrice de la ville de Chalon-sur-Saône

Beaucoup de monde pour l'inauguration des sculptures métamorphiques de l'artiste et pour ses dons à sa ville natale.

Samedi matin, il y avait foule au square Chabas à Chalon-sur-Saône pour l'inauguration des sculptures de Florence de Ponthaud-Neyrat, artiste née à Chalon-sur-Saône en 1944. Une déambulation, à laquelle ce sont joints Sébastien Martin, Président du Grand Chalon, Gilles Platret, Maire de Chalon-sur-Saône, de nombreux adjoints et élus ainsi que Dominique Perben, était ensuite prévue jusqu'à l'Hôtel de Ville, en passant par le Musée Denon.  
 
Don d'une dizaine d'oeuvres par cette grande artiste, connue et reconnue
 
Après avoir été invitée dans de grandes Biennales internationales et dans des lieux prestigieux, après que ses oeuvres aient été achetées par des Institutions et de grands collectionneurs et après les rencontres extraordinaires qui ont ponctué toute sa riche et foisonnante carrière artistique, Florence de Ponthaud-Neyrat n'en oublie pas moins sa ville natale - cette ville où elle reçut un enseignement artistique à l'Ecole Municipale d'Art qui suscita sa vocation, lieu dirigé alors par Max Schemberg.
 
La "dame au chapeau rouge", toujours aussi rayonnante, a souhaité rendre hommage à Chalon-sur-Saône qui a accueilli en 1990, à l'Espace des Arts, sa toute première exposition personnelle. Au square Chabas, vous pourrez découvrir 4 magnifiques oeuvres que le temps viendra végétaliser. Le musée Denon accueille deux marbres 'Femme assise' et ' Femme à sa toilette', un hommage à Camille Claudel. L'Hôtel de Ville, quant à lui, expose deux bronzes. De nouvelles installations sont à venir en 2018 et en 2019.
 
Entre toutes ses créations, sont privilégiées ici surtout celles qui reflètent son goût pour la nature qui la pousse à créer des sculptures métamorphiques à partir de végétaux et de branches glanés dans la nature : "Mon travail tend vers la légèreté, la simplification des formes, tout en gardant une sculpture vivante, qui bouge, qui s'inspire du mouvement. Je crée autour d'une armature en fer à béton, je compose ensuite avec des bois que je cherche dans la forêt, qui sont transformés en bronze selon la technique des bois brûlés ; branches et écorces sont assemblées au chalumeau, avec un jeu de bascule : poids - contrepoids... jusqu'à trouver l'équilibre. J'essaie aussi de jouer avec l'ombre et la lumière, avec les pleins et les vides... jusqu'à ce que cela me paraisse juste", explique Florence de Ponthaud-Neyrat dans le livret qui lui est consacré et édité par la ville de Chalon-sur-Saône à l'occasion de ce don et de cette exposition, laquelle prendra vie, au fil des saisons, sous nos yeux émerveillés de trouver là, cette nature revisitée avec tant de poésie. 
 
SBR
 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche