Chalon sur Saône

A « Chalon tout court », Thierry Jousse parle musiques de films

L’ancien rédacteur en chef des « Cahiers du Cinéma », également critique ciné et réalisateur, préside cette année le jury de « Chalon tout court ». Dans ce cadre, il a animé une rencontre autour de la musique au cinéma.

Chalon tout court, ce sont des projections de courts métrages d’étudiants, des discussions autour des métiers du cinéma, un tournage de film en deux jours et des ateliers de création sonore*.  Le tout en présence de professionnels des métiers du cinéma.

 

Le président du jury professionnel de cette 9ème édition du festival n’est autre que Thierry Jousse. Rédacteur en chef des Cahiers du cinéma entre 1991 et 1996, ancien co-directeur de l’encyclopédie La ville au cinéma, il a également écrit pour Les Inrockuptibles, Jazz Magazine et le Dictionnaire du Rock dans les années 1990. Egalement à son actif, de nombreuses interventions sur les ondes françaises, dont Ciné tempo, qu’il anime tous les samedis sur France Musique. Auteur de films documentaires – Jean Douchet ou l’art d’aimer – ou de fictions – Les Invisibles, Je suis un no man’s land –, il a confié à info-chalon.com travailler actuellement, en marge de ses nombreuses activités, à l’écriture d’un nouveau long métrage.

 

Lors d’une rencontre organisée au Conservatoire du Grand Chalon dans le cadre de Chalon tout court autour de la question « La musique au cinéma n’est-elle qu’un papier peint pour le film ? », Thierry Jousse a pu exposer son point de vue sur le lien entre musique et cinéma. « Il y a un lien instinctif entre la musique et le cinéma. Même à l’époque des films muets, il y avait de la musique. Il y a toujours eu l’idée que la musique était nécessaire à l’accompagnement d’un film. » Thierry Jousse a notamment évoqué les deux écoles existantes en la matière : l’une américaine, ou « MickeyMousienne », dont « la logique est très directement liée aux gestes que font les personnages », l’autre « plus impressionniste, qui est là pour dire autre chose que ce que dit l’image et qui existe de manière autonome ». Il a également souligné le fait que si, « dans l’imaginaire collectif la musique de film est encore associée à la musique symphonique », des réalisateurs ont parfois suivi les tendances de la musique populaire ou encore passé des commandes où « la musique devient un objet de stylisation pur ».

 

Chalon tout court se terminera ce samedi 31 mars au soir par la remise de Prix avec Thierry Jousse à l’auditorium du Conservatoire.

                    

M.B.

Programme Chalon tout court :

http://chalontoutcourt.com/programme-de-la-9eme-edition/

 

* http://info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2018/03/30/36702/chalon-tout-court-9eme-action/

 

http://info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2018/03/30/36707/tournage-d-un-film-a-chalon-sur-saone-pendant-le-festival-chalon-tout-court/

 

http://info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2018/03/30/36706/des-collegiens-de-jacques-prevert-au-festival-chalon-tout-court/

 

http://info-chalon.com/articles/chalon-sur-saone/2018/03/31/36726/atelier-creation-sonore-avec-serge-rouquairol-pendant-le-festival-chalon-tout-court/

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche