Chalon sur Saône

"La réalité virtuelle est une aventure lancée il y a 20 ans à Chalon sur Saône" pour Frédéric Merienne de l'Institut Image

Frédéric Merienne, directeur de l'Institut Image, émanation de l'ENSAM, est à lui seul, la figure de proue de la réalité virtuelle à Chalon sur Saône.

"La volonté politique en revient à Dominique Perben et à son équipe" lance directement Frédéric Merienne, Directeur de l'Institut Image lorsqu'on l'interroge sur l'histoire de la réalité virtuelle à Chalon sur Saône. Imaginez un peu l'esprit visionnaire de quelques uns, il y a désormais deux décennies lorsqu'ils ont pris la décision politique et financière d'inscrire Chalon sur Saône comme un des points d'ancrage de la réalité virtuelle sur le territoire métropolitain ! Depuis des années, les équipes de chercheurs successives qui ont mené l'Institut Image en compagnie de Frédéric Merienne n'ont eu de cesse de promouvoir cette technologie, contre vents et marée, dans des contextes parfois compliqués financièrement. 

Finalement vingt ans plus tard, la réalité virtuelle s'est inscrite comme une réalité économique sur notre bassin chalonnais, au point que nombre d'entreprises, au départ extérieures au Grand Chalon, sont venues chercher à l'Institut Image les moyens d'assurer leurs développements technologiques et surtout de diminuer leurs coûts de production et de fonctionnement. Car si il y a bien un sens premier à donner à la réalité virtuelle, c'est bien cette capacité à créer "un outil de prototypage à plus faible coût". "En l'espace de 20 ans, la réalité virtuelle s'est démocratisée, on en veut pour preuve les casques d'immersion diffusés auprès du grand public" souligne Frédéric Merienne, avec un certain plaisir, quand il voit que sa discipline de prédilection est entrée dans le quotidien. 

"Aujourd'hui, les entreprises locales frappent de plus en plus à nos portes afin de les épauler dans la recherche et le crédit impôt/recherche aura été facilitateur" rajoute le directeur. Localement, des entreprises comme ARCOM, ABMI... multiplient les liens avec l'Institut Image, car chacun a désormais bien compris tout l'intérêt de cette technologie. 

L'Institut Image, c'est aujourd'hui une trentaine de personnes notamment des enseignements chercheurs auxquels il convient de rajouter le "staff" et une vingtaine d'étudiants en Master. Des étudiants qui n'hésitent pas à traverser la planète pour venir s'asseoir de l'autre côté de la Saône et porter un jour l'image de Chalon sur Saône dans leurs pays respectifs qui va de la Colombie au Mexique en passant l'Inde ou la Chine. 

Un partenariat avec l'Institut de Technologie de Karlsruhe (KIT)

L'Institut Image ne fait pas de bruit mais l'exemple du partenariat mené avec le KIT de Karlsruhe en Allemagne est la démonstration flagrante de son savoir-faire. Français et Allemands travaillent de concert en la création de l'usine du futur et là encore ça passe par le savoir-faire né à Chalon sur Saône. 

Un "joujou" à 1,3 million d'euros

Sujet sur lequel info-chalon.com reviendra en détails, l'inauguration d'un caisson à 5 faces, une première dans un organisme tel que celui de Chalon sur Saône.

Une demande pour la future cité du numérique ? 

Programmée pour une ouverture en 2021, Frédéric Merienne entend recruter un ergonome. Bien conscient qu'entre l'aspect technique et l'aspect maniabilité et confort, il y a souvent un pas de géant à réaliser, le directeur de l'Institut Image entend pousser au recrutement d'un ergonome, qui aurait la double casquette. Avis aux amateurs. 

A noter aussi que la future cité du numérique entend bien "être une porte d'entrée du milieu industriel, il s'agira de montrer ce que l'on sait faire. La Cité du numérique sera l'occasion de scénariser  par l'intermédiaire d'un médiateur technologique".

Laurent Guillaumé

 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche