Chalon sur Saône

Le Pôle Stage porté à Chalon sur Saône entre dans une phase opérationnelle

Le dispositif piloté par le bassin Chalon-Tournus-Louhans de l'Education Nationale entre dans une nouvelle phase. A la rentrée de septembre, il permettra à tous les collégiens de 3e d'avoir accès une base de données pour trouver un stage en entreprise.

On connait le complexité chaque année pour les élèves de 3e de trouver l'entreprise qui permettra de lui accorder un peu de temps en vue du fameux stage de découverte professionnelle. Un stage obligatoire qui pose trop souvent des problèmes pour les familles qui ne disposent pas du réseau adéquat. La question est sur la table depuis 2011 du côté de la ville de Chalon sur Saône avec la ferme volonté de trouver les outils permettant de pallier cette complexité. 

Le Pôle Stage animé par Karine Voltz - Proviseur adjointe à Emiland Gauthey, Laurent Déoux pour la ville de Chalon sur Saône, Anne Lavoué pour le Grand Chalon, Cyril Georges pour la Sous-Préfecture de Chalon sur Saône notamment, est en train de passer la seconde, avec une phase opérationnelle qui devrait entrer en vigueur pour la rentrée de septembre.

Ce vendredi, c'était l'occasion de présenter le dispositif à Fabien Ben - Directeur académique de Saône et Loire, Jean-Jacques Boyer - Sous Préfet de Chalon sur Saône, Sébastien Martin - Président du Grand Chalon, mais aussi en présence d'élus de la ville de Chalon sur Saône et du Grand Chalon, de représentant du Medef de Saône et Loire, et de l'ensemble des animateurs de bassins de l'Education Nationale. 

Les honneurs de la démarche "scientifique" sont revenus à Océane Pinto, ancien emploi civique au sein de l'établissement et cheville ouvrière du dispositif. En attendant le Pôle Stage devrait permettre d'instaurer de l'équité dans la possibilité d'effectuer des stages en entreprises ou organismes. L'expérience se veut d'abord sur "un territoire modeste" a souligné Karine Votz, "dans un esprit de mutualisation de toutes les offres, actualisées en temps réel, permettant aux établissements de disposer d'interlocuteurs spécifiques dans chaque corps de métiers, l'occasion de développer des politiques collaboratives".

Un premier test qui fait de cette expérience un cas quelque peu unique, pour le moins dans cette dimension collaborative. 

Laurent Guillaumé 

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche