Chalon sur Saône

ANGIOPLASTIE A CHALON - Mais où est donc la sortie de crise annoncée par les députés Gauvain et Rebeyrotte ?

Info-chalon.com vous propose l'intégralité du courrier adressé par la CGT Santé de l'Hôpital William Morey. Le 4 octobre, la directrice Christine Ungerer s'était engagée à transmettre par courrier aux représentants syndicaux tous les derniers éléments en sa possession. Un courrier resté pour le moment en l'état d'annonce déplorent les représentants syndicaux.

 

 

 

A Chalon sur Saône, le 1er octobre 2018

 

A Madame UNGERER

Directrice du GHT

Nord Saône et Loire

Madame la Directrice 

 

Le 9 août, le syndicat CGT du Centre hospitalier de Chalon sur Saône écrivait à la Direction concernant le  dossier d’angioplastie.

 

Nous demandions la communication « des pièces qui nous permettraient d’évaluer les avancées dans le cadre de l’autorisation d’un service d’angioplastie à Chalon sur Saône, en particulier au niveau de la renégociation d’indicateurs qui soient concrètement réalisables », ceci au regard des déclarations dans la presse de M. GAUVAIN et REBEYROTTE.

 

La Direction n’a jusqu’alors pas daigné répondre au  Syndicat CGT ; elle prévoit une communication dans les prochaines instances.

 

A cet égard et de manière a ce que nous disposions d’éléments clairs d’information au sein du CTE, instance représentative du personnel, ainsi qu’au niveau du Conseil de Surveillance, nous  souhaitions stipuler précisément nos interrogations et nos demandes de documents

 

- Nous demandons la communication  de la lettre d’intention  d’adhésion au GCS ainsi que le pré-projet de celui-ci avec ces annexes techniques.

 

- Quel est l’état d’avancement du projet, quelles modifications des indicateurs pour qu’ils puissent être atteignables, quelle méthodologie est mise en œuvre dans ce cadre ?

 

- Particulièrement inquiets par rapport  au devenir de l’USIC de Chalon sur Saône  et concernant l’avenir de la filière cardiologique sur l’ensemble du territoire, nous demandons un point de situation concernant l’aide apportée par le CHU, l’évolution du volume d’activité en cardiologie qu’il s’agisse des hospitalisations et des consultations, et surtout un point sur les recrutements à venir.

 

- A la veille de l’arrivée du centre de la Croix Rouge (Mardor) sur son site de Chalon sur Saône et en l’état de la filière cardiologique, la convention prévue avec cette établissement  est-elle remise en question ?   

 

Au regard des informations dont nous disposons, de la situation au sein du Centre hospitalier de Montceau les Mines, c’est l’ensemble de la filière cardiologique sur le territoire qui nous semble être mis en péril,

 

Comme nous le disions dans notre courrier du 9 août, « il est possible que nous nous trompions, il suffit de nous le prouver en nous communiquant  les pièces et les informations qui nous permettront d’évaluer les avancées en cours ».  

 

Au titre de représentant au CTE comme à celui de représentant au Conseil de surveillance, il est légitime que l’ensemble des acteurs disposent d’informations précises et aient communication des documents inhérents à ce dossier    

 

Dans l’attente, veuillez recevoir, Madame la Directrice, l’expression de nos salutations respectueuses

 

Pour la CGT

 

Alain CHALLOT

 

Copie à :

M. PLATRET, Président du Conseil de Surveillance

M. CORDIER, Directeur délégué du Centre hospitalier de Chalon sur Saône

M. DUBOT, Président  de la CME

M. FRANCOISE, Vice-Président de la CME

A l’ensemble des représentants au Conseil de Surveillance

A la Communauté Médicale

Mesdames, Messieurs les Députés : UNTERMAIER, GAUVIN, REBEYROTTE

Mesdames, Messieurs les Sénateurs : MERCIER, DURAIN, EMORINE

Agence Régionale de Santé Bourgogne Franche Comté

Ministère de la Santé et des Solidarités

Annonces

Météo locale

Météo
  • Min
  • Max

Recherche